Le président du Sénat démissionne de ses fonctions

Kinshasa, 20 février 2024 (ACP).- Le président du Sénat de la République démocratique du Congo a démissionné mardi de ses fonctions pour siéger à l’Assemblée nationale, conformément au délai de huit jours accordé  aux élus des législatives nationales du 20 décembre dernier, a appris l’ACP le même jour de source parlementaire.

« J’ai écrit au bureau d’âge et au président de la République, la plus haute autorité du payas. J’ai démissionné de mes fonctions. J’ai donc opté pour siéger à l’Assemblée nationale, conformément à la Constitution et au règlement d’ordre intérieur de cette chambre », a déclaré le Professeur Modeste Bahati Lukwebo, président sortant du Sénat.

Modeste Bahati satisfait du travail abattu par son cabinet

Le speaker de la chambre haute du Parlement s’est dit satisfait du travail abattu par les membres de son cabinet, au cours d’une cérémonie d’adieu organisé mardi, dans son bureau de travail au Palais du peuple.

« Vous êtes mes collaborateurs directes, c’est vous qui m’avez accompagné. C’est avec vous que nous avons réalisé beaucoup de choses. Le sénat  a connu un renouement jamais vécu dans le passé. Merci à vous tous et j’ai été satisfait de votre travail», a-t-il indiqué.

Quid de la modernisation du Sénat ?

Le Professeur Modeste Bahati a, par ailleurs, fait savoir qu’il a beaucoup contribué à la modernisation du Sénat

« Nous avons aussi tôt pris les fonctions, listé sept objectifs, pour la modernisation du sénat. C’est sous notre mandature que nous avons pu établir les liens avec les assemblées provinciales. Nous avons établi un cadre de concertation permanente. Nous avons tenu la première conférence de presse à l’hôtel Beatrice avec tous les présidents des assemblées provinciales. C’est toujours sous notre mandat que nous avons initié beaucoup d’activités », a-t-il expliqué.

Et de renchérir : « vous avez vu la            production très abondante sur le plan législatif. Vous avez vu également la production sur le plan du contrôle  parlementaire dans les services publics de l’Etat et aux ministères, grâce à quoi l’on a assisté à l’accroissement substantiels des recettes de l’Etat dans le budget national. Nous avons amélioré les conditions de travail de nos agents administratifs (bureaux, accès aux soins médicaux, salaire et autres), la liste n’est pas exhaustive ».

Le président sortant du Sénat a émis le vœu de voir son successeur    continuer avec cet élan pour que le Sénat rayonne davantage.

Modeste Bahati a été élu député national dans la circonscription électorale de la ville de Bukavu au Sud-Kivu. C’est depuis le 12 février 2024 que son mandat a été valide à l’Assemblée nationale.

Il a dit avoir   adressé sa lettre de démission au président du bureau provisoire,  avec copie à la haute autorité du pays, pour exprimer son choix de rester à l’Assemblée nationale.

Les ministres, députés, sénateurs, élus aux dernières élections ont jusqu’à ce mardi 20 février 2024 à minuit à désister de leurs fonctions. ACP/LUTETE Célestin

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet