L’engagement du président candidat dans les sports est un atout pour sa réélection

Kinshasa, 08 décembre 2023(ACP)- L’engagement du président candidat dans le domaine sportif en République démocratique du Congo, est un atout important pour sa réélection à la présidentielle du 20 décembre 2023, a appris l’ACP jeudi soir de source officielle. 

« Avec la vision du Président Tshisekedi, je pense que  tout est en train de changer dans le domaine des sports. C’est pour ça que nous souhaitons, de vive voix, de lui donner un 2eme mandat, pour consolider les acquis tous ensemble », a déclaré à l’ACP Claude François Kabulo, ministre des Sports et loisirs, peu avant de s’envoler pour Paris.

« Nous sommes à mi-parcours, je pense que les Congolais vont donner la chance au président candidat pour que l’on puisse  travailler  dur pour notre pays qui commence à être envié sur le plan mondial, afin qu’il revienne dans le top 5 », a-t-il ajouté.

Claude François Kabulo a dit que les nouvelles infrastructures seront construites et les anciennes réhabilitées pour l’encadrement de la jeunesse, dans le cadre du Programme de développement local des 145 territoires (PDL-145T).

« Nous devons valoriser nos athlètes pleins de talents,  mais qui, à un moment donné, avaient perdu des repères. Certains ont commencé à aller dans le monde entier, d’autres se sont retrouvés dans les marchés comme vendeurs, et le pays a perdu des talents », a déploré le ministre. 

« Toutes les disciplines sportives sont actuellement servies, pas seulement le football, dans l’objectif de valoriser tous les sports; vœu du Président Tshisekedi qui veut que rien ne soit laisser au hasard, rien ne soit négligé », a-t-il fait savoir. 

De grandes manifestations sportives annoncées

« C’est dans ce cadre qu’en 2024, avec la réélection du Président Tshisekedi, le pays organisera les Jeux congolais, 49 ans après, ainsi que le tour cycliste de la RDC qui accueillait les coureurs cyclistes du monde,  », a-t-il ajouté.

« Dans  le même registre, la RDC a l’ambition d’organiser un grand anniversaire du combat du siècle entre Georges Foreman et Mohamed Ali, 50 ans après », a-t-il annoncé.

Le gouvernement tient, selon lui, comme avec les 9èmes jeux de la Francophonie, à ressusciter ces événements sportifs historiques  dans l’objectif de mieux vendre l’image et le tourisme du pays à travers le monde. 

Selon le ministre, avec l’organisation des  jeux de la Francophonie,  le Président Tshisekedi a prouvé aux yeux du monde que « rien n’est impossible pour la République démocratique du Congo et son peuple ».

« C’est vrai que nous avons été torpillés à un moment donné, avec certaines puissances comme CIFA qui ne voulait pas que la RDC organise un tel événement, un problème de jalousie. Ils nous ont dénigrés, ils voulaient présenter une image très négative de la RDC, mais le Président Tshisekedi était persévérant et déterminé à aller jusqu’au bout », a fait remarquer le ministre. 

Il a dit que les jeux ont produit des infrastructures sportives comme des gymnases modernes, des pistes d’athlétisme renouvelées, des villages de jeux avec une capacité d’hébergement de 4000 athlètes, un système de restauration moderne avec une capacité de production de 8000 plats en une heure, des gymnases pour le tennis, le tennis de table, pour la lutte le Taekwondo et les arts martiaux. ACP/ Joseph Yoha 

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet