Ma mission est de mettre en pratique le serment de Mzee L.D Kabila (Félix Tshisekedi à Lubumbashi)

Lubumbashi, 7  décembre 2023(ACP).- Le candidat président  Félix Tshisekedi a promis de perpétuer l’œuvre de Mzee  Kabila aux électeurs de Lubumbashi (Haut-Katanga), dans le sud-est de la République démocratique du Congo, mardi,  dans son meeting  de campagne électorale en vue de la présidentielle du 20 décembre. 

« Notre mission consiste à poursuivre là où Mzee s’était arrêté, à réveiller les Congolais et à leur dire de ne jamais trahir le Congo », a soutenu le candidat n°20.  « Souvenez-vous de cette phrase héritage que Mzee nous a léguée. Malheureusement, les ennemis ont été plus forts que lui. Nous allons perpétuer son combat pour la libération de la RDC », a déclaré Félix Tshisekedi.

Exhortant de nombreux Katangaises et Katangais venus l’écouter nuitamment sur la Place de la poste à mettre en pratique le serment de Laurent-Désiré Kabila, Tshisekedi  a dit : « Ne laissons pas l’ennemi s’emparer de ce que nous avons accompli. Souvenez-vous de 1997, lorsque le régime du maréchal Mobutu a pris fin. On nous avait menti en disant que le régime de l’AFDL allait venir. Certes, cela s’est produit avec Laurent-Désiré Kabila à sa tête, un nationaliste ».

Par ailleurs, le président candidat n°20 a enfin promis que sous son leadership, « seuls les intérêts des Congolais seront prioritaires grâce à la promotion d’un partenariat gagnant-gagnant entre la RDC et les multinationales présentes au Congo ».

Mzee, un révolutionnaire

Grand maquisard à Fizi-Baraka (Sud-Kivu) dès l’année 1967, Laurent-Désiré Kabila est un nationaliste lumumbiste compté parmi de grands opposants au régime de Mobutu.

Pendant la longue « Transition démocratique » zaïroise (1990-1996),  son parti (Parti de la révolution populaire) ne participe pas à la Conférence nationale souveraine. En septembre 1996, il signe à Gisenyi (Rwanda) avec trois autres « rebelles » et exilés zaïrois un protocole d’accord créant l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo-Zaïre (A.F.D.L.) engagée à chasser Mobutu du pouvoir.

Ce qui sera fait le 17 mai 1997. Quatre ans après, il est assassiné dans son propre palais (16 janvier 2001) par ses ennemis manipulés par une main étrangère jamais officiellement dévoilée. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet