Personnes de troisième âge : la présentation du projet « Vieillir avec ses droits »

Kinshasa, 15 mai 2024 (ACP).- Le projet « Vieillir avec ses droits » a été présenté mercredi par la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) de la République démocratique du Congo (RDC) au cours d’une cérémonie tenue à son siège, à Kinshasa.

« La présente initiative tombe à point nommé, car elle est inscrite dans la ligne droite du plaidoyer allant à l’adoption de la loi portant protection des personnes de troisième âge, une initiative endossée par le député national Dhedhe Mopassa qui porte ce combat jusqu’à son aboutissement », a déclaré Paul Nsapu Mukulu, président de la CNDH-RDC, dans son mot d’ouverture.

« J’en profite pour lancer un appel à tous les partenaires techniques et financiers à se joindre à cette initiative pour mettre en œuvre ce projet et redonner la joie à cette catégorie des personnes », a-t-il martelé. 

Le projet « Vieillir avec ses droits » a été présenté par la révérende Véronique Ngongo Furah, commissaire nationale et coordonnatrice de la sous-commission permanente des Droits des personnes Vulnérable. Elle a relevé révélé qu’il vise à mettre en œuvre une plateforme des acteurs gouvernement, société civile, partenaires financiers et structures qui agissent dans la protection des personnes du troisième âge.

« Il vise également à créer un cadre spécifique de protection des personnes du troisième âge, ainsi qu’à élaborer la loi et des mesures d’application dudit projet », a-t-il précisé.

Pour la commissaire nationale Ngongo Furah, ce projet a également pour objectif de « renforcer les capacités des acteurs dans l’accompagnement de personnes du 3eme âge ainsi que  de former les professionnels et les partenaires sur les violations des droits de l’homme qui peuvent découler d’une mauvaise prise en charge des seniors ».

Elle est revenue, en outre, sur quelques plaintes des personnes du 3ème âge vivant en milieu familial parvenues à la CNDH et faisant état de plusieurs violations des droits de l’homme, notamment « des dénis de justice, des emprisonnements abusifs, faute des moyens de défense, des maltraitances et d’absence des soins appropriés ».

Et de soutenir : « Ceci ne peut être que la partie visible de l’iceberg de différentes violations des droits de l’homme que rencontrent les personnes âgées dans leur périple du vieillissement ».

Le projet « Vieillir aves ses droits » a pour cible principale les personnes du troisième âge et de manière secondaire, les différents acteurs publics et privés en lien avec l’accompagnement  de cette catégorie des personnes, les autorités législatives ainsi que les structures spécialisées dans les plaidoyers et le suivi.

 Il cible, enfin par ricochet, les familles des personnes du troisième âge et chaque personne appelée à devenir senior. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet