Postes : présentation du Fonds des services universels des télécommunications

Kinshasa, 21 juillet 2023 (ACP).- Le  Fonds de développement des services universels (FDSU) chargé de promouvoir les télécommunications dans les zones rurales et péri-urbaines, a été présenté vendredi, à Kinshasa, par le ministre de tutelle aux opérateurs des télécommunications exerçant en République démocratique du Congo, a constaté l’ACP.

«J’ai présidé la réunion de présentation du Fonds de développement des services universels aux opérateurs des télécommunications exerçant en République démocratique du Congo dans le but d’unifier les intelligences des experts du secteur pour l’opérationnalisation de l’intention du gouvernement, celle de créer un réseau de télécommunications le plus large possible en RDC», a fait savoir ministre des Postes, télécommunications-Nouvelles technologies et communication (PT-NTC), Augustin Kibassa Maliba.

De son côté, le président de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo (ARPTC), Christian Katende, ce fonds qui est constitué par les opérateurs des télécommunications depuis des années porte 3% de leurs chiffres d’affaires et sera destiné au développement des télécommunications dans les zones les moins rentables.

«L’objectif est que nous atteignons rapidement le meilleur réseau de communication pour que tout congolais où qu’il se trouve accède à l’internet», a déclaré Christian Katende.

De son côté, le directeur général du réseau Vodacom Congo, Khalil Al Americani, a estimé que cette structure va permettre de développer la connectivité et l’inclusion financière dans les zones péri-urbaines et rurales, indiquant que son entreprise est prête à accompagner le FDSU afin d’offrir à la population congolaise l’opportunité de se connecter, d’avoir accès à l’internet et de faire des transactions financières.

«On a eu de très bons échanges avec le reste de l’industrie des télécommunications, le coordonnateur du FDSU, le président de l’ARPTC et le ministre Kibassa, sur les propositions qui doivent être faites à court, moyen et long terme afin de pouvoir implémenter le fonds de service universel et atteindre des dizaines des millions d’abonnés congolais qui ne sont toujours pas couverts par la connectivité et l’inclusion financière», a-t-il ajouté.

Appel à l’universalité, l’égalité et à la continuité de service

Par ailleurs, coordonnateur du FDSU, Paterne Binene a Kadiat, a indiqué que cette réunion a permis de préparer toutes les procédures et les plans d’aménagement des services universels, avant d’appeler les parties prenante au respect des principes de l’universalité, l’égalité et de la continuité de service.  

Il a, en outre, souligné que le gouvernement est dans l’obligation de connecter toutes les personnes qui «vivent dans les zones blanches, dans lesquelles les opérateurs n’arrivent pas, en leur donnant accès aux services universels qui sont l’Internet, la téléphonie et la messagerie».

Le ministre PTNTIC avait soumis au gouvernement, en octobre 2022, le Projet de Décret portant création, organisation et fonctionnement de l’établissement public FDSUpour la promotion des télécoms et les TIC dans les milieux ruraux et périurbains ne présentant pas d’intérêts pour les opérateurs économiques du secteur. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet