RDC : des Casques bleus arrêtés et un officier suspendu pour abus sexuels

Kinshasa, 12 octobre 2023 (ACP).- Des Casques bleus du contingent sud-africain déployés à Beni en Ituri, dans l’Est de la République démocratique du Congo, sont aux arrêts, et un officier suspendu, dans le cadre d’une affaire d’abus sexuels présumés, a appris l’ACP jeudi de source onusienne.

« La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) a pris des mesures immédiates et fortes en réponse à des rapports faisant état de fautes de conduite graves commises par des Casques bleus », a-t-on lu dans un communiqué de la mission onusienne publié mercredi.

« Ces mesures initiales incluent la suspension, la détention et le confinement des Casques bleus concernés, dans l’attente de détails supplémentaires sur ces allégations, y compris dans le cadre d’une enquête approfondie », a renchéri le document.

Le communiqué précise, en outre, que les rapports dont il est question font suite à une série de mesures que la Mission elle-même a « proactivement mises en place dans toutes ses zones de déploiement afin d’assurer le respect des valeurs et normes de conduite des Nations Unies ».

Il indique également que le Bureau des services de contrôle interne de la MONUSCO a été saisi, et que des mesures conservatoires ont déjà été prises conformément à la politique de tolérance zéro du Secrétaire général des Nations Unies en ce qui concerne l’exploitation et les abus sexuels,ainsi que d’autres formes sérieuses de mauvaise conduite.

Selon des sources concordantes, il s’agit de huit Casques bleus déployés dans la région de Beni en Ituri, dans l’Est de la RDC, qui ont été arrêtés le 1er octobre, et d’un officier suspendu le 8 octobre, dans le cadre d’une affaire d’exploitation sexuelle et de violence présumées. Ils sont tous du contingent sud-africain de la MONUSCO.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet