RDC : la paie des enseignants de 14 territoires annoncée pour cette semaine  

Kinshasa, 31 janvier  2024 (ACP).-  La paie des arriérés de salaires des enseignants de 14 territoires de la République démocratique du Congo sera effective  d’ici la fin de la semaine, a annoncé mercredi le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, à l’issue d’une réunion avec des  responsables des banques.

«D’ici la fin de la semaine, l’enseignant va effectivement toucher son salaire. Nous avons examiné les questions conjoncturelles. Des solutions sont déjà trouvées et le processus engagé concernant le retard de la paie des enseignants de Monkoto, Libenge, Kungu, Gemena, Budjala, Katako-Kombe, Yakoma, Dekese, Aru, Makanza, Lukolela, Ingende, Bikoro et Bomongo qui sont pris en charge par la banque IFO-Caritas », a déclaré Tony Mwaba.

Concernant le cas de l’enveloppe qui pose encore problème au niveau de la banque IFOD-Caritas, le ministre Tony Mwaba a indiqué que cette question  échappe à  la compétence de son ministère.

« Cette question  a été déférée au comité de suivi de la paie qui va l’examiner à sa  prochaine réunion afin de clore cette affaire », a-t-il dit.

Cette réunion a réuni le ministre de l’Enseignement primaire secondaire et technique,  des délégations de la Banque Centrale du Congo, de l’IFOD, d’Equity BCDC ainsi que l’ordonnateur délégué du gouvernement.

Inauguration de l’école primaire  Lufungula réhabilitée par le gouvernement

Par ailleurs, le ministre a inauguré mardi l’école primaire (EP 5) Lufungula réhabilitée par le gouvernement, au camp de policiers portant le même nom, dans la commune de Lingwala, au centre de la ville de Kinshasa.

« Aujourd’hui,  chose dite, chose faite, (…)  les enfants  des policiers  du camp Lufungula peuvent étudier dans des meilleures  conditions,  cette école s’inscrit désormais sur la liste des écoles de référence de la ville de Kinshasa, bien que se trouvant dans un camp policier »,  a-t-il dit.

Et d’ajouter : « Il y a  quelques mois, nous étions ici, il n’y avait pas d’école selon les normes, et il n’y avait ni arrêté ministériel  qui a autorisé son fonctionnement, et encore moins des enseignants  qui étaient  pris en charge », a déclaré  Tony Mwaba, ministre de l’EPST.ACP/KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet