RDC : pour la création d’un ministère des Affaires coutumières

Kinshasa,  1er  mars 2023 (ACP).- La création d’un ministère des Affaires coutumières en République démocratique du Congo a été prônée  vendredi à Kinshasa par un député national, au cours d’un entretien.

« La formation du gouvernement est pour bientôt. C’est pour cela que j’exige la création d’un ministère des Affaires coutumières afin d’impliquer le pouvoir coutumier dans la gestion de la chose publique et de redorer l’image des chefs coutumiers », a déclaré le député Prosper Tunda Kasongo.

« Le chef coutumier est le chef de terre. C’est le garant même du sol et du sous-sol. Il est en communication avec la nature », a-t-il ajouté.

Le ministère des Affaires coutumières serait, selon le député Tunda, «la voie où les chefs coutumiers apporteront leur expertise et leur expérience en tant garants du sol et du sous-sol congolais».

« Il faut donner à chaque villages son chef. Ce dernier doit faire partie de la lignée régnante et doit être reconnu par la coutume pour qu’il soit en mesure de communiquer avec les astres et la nature », a-t-il dit.

Infiltration dans la chefferie

Le député a fait remarquer par ailleurs qu’il y a au pays «infiltration dans la chefferie et c’est ce qui a engendré des conflits et des problèmes».

«Le chef coutumier est désigné par sa famille régnante et l’autorité urbaine ou nationale vient reconnaître cette autorité », a-t-il déclaré.

Il a précisé que le ministère des Affaires coutumières servira à réguler ce secteur, expliquant que le pouvoir coutumier est naturel.

« Les chefs coutumiers ne sont pas des politiciens, ni de sorciers, ni encore des féticheurs », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, le député national Tunda a invité les chefs coutumiers à capitaliser leurs acquis, à  savoir la cooptation des chefs coutumiers aux assemblées provinciales et la loi portant statut des chefs coutumiers.

Le député national Prosper Tunda Kasongo avait été intronisé chef coutumier  depuis 1981 et coopté député provincial en 2006 au Maniema. Il avait été élu gouverneur  en 2018. Il avait en 2022 son parti politique «Parti des démocrates humanistes » (PDH). ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet