SADC : l’évaluation du risque transfrontalier  du choléra recommandée aux pays membres

Kinshasa, 2 février  2024 (ACP).- L’évaluation aux frontières des pays de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) des risques du choléra a été recommandée vendredi au sommet  en visioconférence tenu vendredi par des chefs d’Etats et des gouvernements dont celui de la République démocratique du Congo, selon la source officielle.

« Le sommet des Chefs d’États et des gouvernements de la SADC a approuvé, (…) quelques recommandations formulées par les ministres de la Santé sur les mesures à prendre pour lutter contre le choléra dans la région notamment l’évaluation du risque épidémiologique transfrontalier pour améliorer la détection précoce», a indiqué la source.

Il s’est agi également de «l’augmentation du budget alloué aux actions inscrites aux titres du programme « WASH » (l’eau, assainissement, et hygiène pour tous)».

« La RDC adhère à toutes les décisions prises et encourage la déclaration d’urgence régionale « Africa CDC » en vue de nous permettre de mobiliser les moyens pour une meilleure disponiblité de vaccin », a déclaré à cette occasion Antipas Mbusa Nyamwisi, ministre d’Etat à l’Intégration régionale et représentant du pays.

30 % de cas de choléra en RDC

Le ministre d’Etat Mbusa a fait remarquer que la RDC, son pays, connait 30% de cas de choléra pour  multiples raisons.

« Il y a instabilité à l’Est du pays qui contraint nos populations à rester dans des camps de fortune et qui sont exposées à cette épidemie. Il y a aussi des innondations  jamais enregistrées depuis 60 ans qui ont touché le grand fleuve (…) et rendent possible l’expansion de cette épidemie », a-t-il fait savoir.

Cette réunion extraordinaire, présidée par le président de la SADC, l’Angolais João Lourenço, dans le cadre de la lutte contre le choléra, s’est inscrit dans le cadre de nouvelles stratégies mondiales de lutte contre le choléra au niveau national.

Cela, a-t-on insisté, pour offrir «une voie définitive vers un monde où cette épidémie ne constituera plus une menace pour la santé publique».

Ce sommet a enfin approuvé la nomination du président zambien, Hakainde Hichilema, comme champion régional de la lutte contre le choléra. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet