Second mandat de Tshisekedi : engagement à tourner le dos aux « erreurs du passé »

Kinshasa, 25 janvier 2024 (ACP).- Le Président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, s’est engagé, dans son discours d’investiture prononcé le 20 janvier, à « tirer les leçons »  des erreurs décelées le long de son premier quinquennat.  

« Tirant les leçons de l’expérience passée et ayant à l’esprit vos aspirations exprimées, je m’engage à user de tout ce qui est en mon pouvoir pour que les erreurs du passé ne se reproduisent plus », a déclaré le Chef de l’Etat du haut de la tribune érigée au stade des Martyrs de la pentecôte. Engagement également, a-t-il ajouté, à prendre  « promptement » des actions nécessaires à l’avancement de la RDC.

Félix Tshisekedi est donc déterminé à mettre en chantier, dépouillé de toutes les embûches qui ont quelque peu entaché son premier mandat, des actions pour « un Congo fort, ambitieux, conscient de ses potentialités et avide de progrès ; un Congo plus uni, plus fort et plus prospère ».

Embûches et Attentes

Ces embûches ont notamment eu pour noms, a relevé un activiste des droits de l’homme, « l’impunité face à plusieurs tentatives de menace de l’unité nationale ; le détournement des deniers publics en dépit de la présence salutaire de l’Inspection générale des finances (IGF) ; la non prise en compte des préoccupations de l’arrière-pays où plusieurs provinces sont enclavées ; des conflits armés et communautaires ainsi que l’absence de l’autorité de l’Etat dans certains coins de la République ».

Ayant pris conscience notamment « des attentes que peuvent susciter le chômage, la création d’opportunités d’emploi pour les jeunes, les femmes ou encore les Personnes vivant avec handicap », le Président réélu a promis un changement dans la prise en charge de toutes ces réalités qui ne lui sont pas étrangères.

« J’ai appris à communier avec vous et à mieux vous connaitre dans ce qui vous anime autant que dans ce qui constitue le lot de vos principales attentes et préoccupations », a-t-il dit à son investiture.

Le Président de la République a conclu en indiquant que la plupart des préoccupations, « pour lesquelles des actions visibles ont été réalisées au cours du précédent mandat » seront, cette fois-ci,  « au centre de l’action gouvernementale ». ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet