Un nouveau bombardement aveugle du Rwanda tue une fillette à Sake

Sake-Masisi, 28 janvier 2024(ACP).- Une fillette a été tuée samedi par une bombe larguée, pour la énième fois, par les terroristes du M23 et l’armée rwandaise (RDF) en débandade  à Sake, à 27 Km de Goma au Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de source militaire.

« L’armée rwandaise, derrière ses alliés du M23, a largué des bombes dans la cité peuplée de Sake (Sud-ouest de Goma, 27 km). Une fillette a été tuée et plusieurs dégâts matériels observés », a déclaré le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike, porte-parole de l’armée nationale dans cette région, joint au téléphone par l’ACP.

Il s’agit d’un deuxième largage d’engins mortels sur une agglomération habitée par les rebelles après un autre qui a causé 19 morts et 27 blessés dans la cité de Mweso, à une centaine de kilomètres à l’ouest de Goma.

19 civils innocents tués à Mweso

Jeudi 25 janvier, des bombes larguées par la  même armée rwandaise et les terroristes du M23 à Mweso, dans le même espace , avaient causé la mort de 19 civils innocents et 27 blessés, selon un communiqué des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Le largage des engins explosifs sur la population civile constitue « une violation grave du droit international humanitaire », avait martelé le Lieutenant colonel Guillaume Ndjike, porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu.

La contre-offensive de l’armée loyaliste menée « d’une manière professionnelle » est à la base de la résurgence de cette barbarie du Rwanda et ses sous-traitants du M23.

Depuis mercredi 24 janvier, les terroristes du M23/RDF ont lancé plusieurs attaques sans succès contre les positions des FARDC à Kanyangohe, Mweso, Mudugudu et Mushebere dans le territoire de Masisi , selon la source militaire.

Malgré le cessez-le -feu décrété dans la feuille de route de Luanda, mais jamais respecté par le M23 et le Rwanda, ces terroristes gardent toujours leurs positions et se livrent aux attaques des forces loyalistes.

Cette énième provocation des ennemis de la paix dans la partie Est de la RDC, intervient au moment où les forces sud-africaines de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) ont entamé leur déploiement dans le Kivu.

Le cessez-le-feu décrété par le processus de Luanda n’a jamais été observé par le Rwanda et ses supplétifs du M23 en dépit de toutes les recommandations de la communauté internationale. ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet