Une police disciplinaire, un atout pour la sécurité de la population congolaise (vice-ministre de l’Intérieur)


Kinshasa, 19 juillet 2023 (ACP).-
 Une police disciplinaire est un atout pour la sécurité de la population de la République démocratique du Congo (RDC), a indiqué mercredi, à Kinshasa, le vice ministre de l’Intérieur, lors de la cérémonie de remise et reprise à l’Inspection générale de la Police.

« Nous voulons une police disciplinaire, nous voulons une police qui est à la hauteur de sa tâche et une police des vibrations qui permet quand on voit la police, on sait qu’elle est là pour surveiller et sécuriser (…) », a déclaré le vice-ministre de l’Intérieur, Jean-Claude Molipe.

« Nul n’est au-dessus de la loi, les agents de police doivent faire respecter la loi pour que la personne qui est préjudiciée puisse être capable d’aller se plaindre à la police qui doit rendre justice, pas arrêté à tout vent pour tracasser la population, ce que nous n’allons jamais permettre » a-t-il poursuivi.

« Je pense que c’est qu’il faut faire ici sans doute, ça va porter un plus dans cet ordre de contrôle, d’autant plus d’enquête et d’évaluation pour faire respecter la loi à tous les niveaux, au niveau de personnelle de la police nationale congolaise afin de respecter les directives, les instructions de la République dans cette matière et nous savons que notre police doit être une police de proximité qui doit travailler aux côtés de la population comme nous le voyons dans d’autres pays », a ajouté  le vice-ministre de l’Intérieur.

L’heure n’est plus aux discours mais aux actions pragmatiques

« L’heure n’est plus au discours mais actions pragmatiques. Nous ne ménagerons aucun effort pour faire respecter singulièrement aux policiers que nous sommes toutes les lois du pays principalement celles du service de la police nationale et celles relatives au droit de l’homme et à la violence basé sur le genre, y compris ceux-là qui utilisent les biens de la police pour de fins personnels, je serai derrière eux », a déclaré, pour sa part, le nouveau inspecteur général de la Police nationale congolaise, le commissaire divisionnaire principal patience Mushid Yav.

« Il sera possible qu’avec l’accompagnement de tous notamment de notre gouvernement par le biais du vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières, à qui nous disons merci pour son engagement à relever les défis de la police nationale », a-t-il poursuivi.

Le vice-ministre de l’Intérieur  au centre

Il a appelé les agents et cadres de l’inspection générale de la police à avoir comportement irréprochable avant d’être des bons inspecteurs sur terrain.

« Notre souhait ardant est celui de voir l’Inspection générale de la police congolaise d’être non seulement une structure d’audit et de contrôle au  vrai sens du terme mais aussi un traumatisme pour le réfracteur à la réforme de la Police congolaise », a-t-il dit.

Le nouveau inspecteur général de la Police nationale congolaise a, par ailleurs, sollicité l’accompagnement du ministère de tutelle dans cette lourde tâche pour que l’inspection générale de la police nationale accomplissent ses missions sans aucune interférences.

Prise des fonctions du nouveau commissaire provincial de la PNC/ Kinshasa

Le commissaire divisionnaire adjoint Blaise Kilimbalimba a pris ses fonctions du chef de la Police nationale congolaise, ville province de Kinshasa,  au cours d’une cérémonie de remise et reprise organisée le même mercredi avec le commissaire provincial sortant, représenté par le commissaire divisionnaire adjoint Eddy Mukuna.

Le commissaire divisionnaire adjoint Blaise Kilimbalimba au centre

Le représentant du commissaire Général de la PNC empêché, le commissaire divisionnaire principal Patience Mushid Yav, a exhorté le commissaire provincial entrant Kilimbalimba à ne pas être conflictuel, mais à privilégier la paix.

Ayant reçu la confiance du président de la République, Félix Tshisekedi, il a souligné l’obligation de tout mettre en œuvre pour éradiquer le climat d’insécurité qui sévit ces derniers temps dans la ville de Kinshasa.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet