Conflit Mbole-Lengola à Tshopo : un parti politique condamne le silence des autorités provinciales  

Kisangani, 28 janvier 2024 (ACP).- Le silence   des autorités provinciales dans le conflit intercommunautaire Mbole et Lengola qui continue à occasionner des pertes en vies humaines à Tshopo, au Nord-est de la RDCongo, a été condamné par un parti politique, dans une déclaration parvenue dimanche à l’ACP.

« L’UDPS/Tshisekedi constate et condamne avec la dernière énergie la persiste lâche et barbare des tueries de la population boyomaise dont le cas récent en date  a été l’exécution et décapitation de trois personnes  au village Babusoko, situé à l’embouchure de la rivière Osio sous un regard naïf des autorités provinciales », a déploré le parti au pouvoir à travers cette déclaration lue par Jordan Bokanda, président fédéral a.i.

Pour la fédération provinciale de l’UDPS/Tshisekedi, «  ces actes ignobles visent à saper le deuxième quinquennat du chef de l’Etat Felix-Antoine Tshisekedi et s’interroge sur la complicité ou non du gouvernement provincial qui, de toutes évidences, a failli lamentablement à sa mission régalienne de garantir la sécurité de la population et de ses biens ».

Toutefois, le parti au pouvoir exhorte la justice de diligenter une enquête sérieuse en se servant d’une vidéo devenue virale depuis un temps, où un assaillant a fait des révélations accablantes en citant nommément les commanditaires et instigateurs de ces massacres.

L’UDPS/Tshisekedi réitère son engagement de demeurer au côté de la population boyomaise tout en ne défendant rien que ses intérêts au cours du deuxième quinquennat du président de la République Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.  

En fin, la fédération de Kisangani du parti au pouvoir salue la maturité exemplaire de la population boyomaise qui a su garder la flamme du patriotisme contre le plan machiavélique des envahisseurs.

Signalons que, si les autorités compétentes ne prennent pas des mesures idoines pour mettre fin au conflit qui oppose les deux communautés depuis plusieurs mois, le bilan en termes de dégâts collatéraux et les pertes en vies humaines risqueraient d’être plus que grave.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet