Conflit Mbole-Lengola : plaidoyer pour une amélioration des conditions de vie des déplacés

Kisangani, 25 octobre 2023 (ACP).- Les déplacés du conflit foncier entre les communautés Mbole et Lengola, en province de la Tshopo (au nord-est de la République Démocratique du Congo), ont plaidé pour une amélioration de leurs conditions de vie, a appris mercredi l’ACP de source locale.

 » Aujourd’hui, nous réalisons plus de 54 jours sans ration alimentaire du gouvernement provincial. On a des enfants et des personnes de troisième âge qui ne sont pas aptes à se démener. Ce terrible ici, nous n’arrivons pas à manger« , a déploré le coordonnateur des déplacés du site Konga-Konga à Kisangani, Henri Mokodjo Kibanda.

Et d’ajouter :  » En ce trois dernières semaines, nous venions de compter au moins 29 décès. Tellement que les gens ne mangent pas comme il se doit, alors il y a des cas de mal nutrition, et les enfants meurent plus que les adultes« .

Le coordonnateur des déplacés invite le gouvernement tant provincial que national à les assister pour améliorer leurs conditions de vie et éviter, avec l’afflux de nouveaux déplacés, de décès dû à la malnutrition.

 » Nous étions auparavant 2.077 ménages et depuis le dimanche 22 octobre, nous venions d’accueillir au moins 180 ménages« , a-t-il fait savoir.

Depuis le mois d’avril dernier, ce conflit foncier entre les communautés Mbole et Lengola dans la commune Lubunga tourne au drame faisant plus de 500 morts, vingt-quatre mille (24.000) déplacés répartis dans six mille quatre cents (6.400) ménages déjà identifiés par le service étatique. ACP/C.L

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet