Enseignement à Kamanyola : l’autorité provinciale s’imprègne des conditions d’études dans des écoles

Kamanyola, 19 octobre 2023 (ACP).– L’effectivité de la gratuité de l’enseignement et les conditions d’études dans les écoles de Kamanyola au Sud-Kivu, Est de la RD Congo, ont fait l’objet de la visite jeudi du ministre provincial dans cette localité,  a constaté  l’ACP.

«L’objectif qui nous a fait déplacer ici avec tous les services techniques du ministère provincial de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) est de palper du doigt les conditions dans lesquelles étudient les élèves, se rendre compte de l’effectivité de la rentrée scolaire 2023-20243 et s’assurer  que la gratuité de l’enseignement de base est respectée dans les écoles », a déclaré David Ganywamulume Mubalama, ministre provincial de l’Education, sport et loisir.

Il s’agit notamment des écoles primaires Kanshala, Murhi, Hozana et Mugerero (quatre écoles sous gestion catholique) ainsi que des Instituts Saint Jean et Panzi (deux écoles officielles), en cours de construction par Safricas dans le cadre du projet 145 territoires.

Pour ce qui est de la division provinciale de l’enseignement, le ministre Ganywamulume a placé l’accent sur la moralité en milieu scolaire, car « science sans conscience n’est que ruine de l’âme« , surtout en évitant les mauvaises pratiques.

« Cette année scolaire 2023-2024 s’articule autour du thème : « amélioration de qualité de l’enseignement dans les approches : accès, qualité et gouvernance.  Les parents doivent être sensibilisés pour la scolarisation de leurs enfants, les co-gestionnaires des écoles doivent mettre en place, le plan de développement de leurs écoles, les espaces scolaires doivent être protégés, les renforcements des capacités pour les acteurs de l’éducation en milieu scolaire s’avère indispensable et doit être permanents », a, de son côté, expliqué Simon Zono Ingalea, directeur provincial de l’Enseignement (Proved).

Et d’ajouter : « L’école, le chef d’établissement qui  se retrouvera dans des pratiques décriées   se verra infliger des lourdes sanctions. Les textes relatifs à la bonne gestion des écoles doivent servir de boussole et méritent une attention particulière ».

Pour des enseignants en situation des irrégularités liées à la non réception de leurs salaires, et ceux qui n’ont jamais perçu leurs salaires de gratuité ; après élaboration de leur liste, des solutions urgentes seront trouvées», a fait savoir Papy Mukoko, directeur provincial de  la paie et le contrôle des enseignants (DIPROSEC).  

ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet