Goma : examen des questions sécuritaires dans les sites et camps de déplacés

Goma, 07 avril 2024 (ACP).- Des questions sécuritaires dans les sites et camps des déplacés tout autour de la ville de Goma, dans l’Est de la République démocratique du Congo, ont été examinées, dimanche par le gouverneur et les délégués des déplacés, a appris l’ACP de source administrative.

« Au nom du gouvernement provincial du Nord-Kivu, j’exprime ma profonde compassion avec tout ce qui se passe dans les camps des déplacés où en plus d’être exposés à la famine et au manque d’abris convenables, ces personnes font actuellement face aux problèmes d’insécurité », a dit d’entrée de jeu le général major Peter Cirimwami Nkuba, gouverneur de la province du Nord-Kivu à l’intention des délégués des déplacés et qui a assuré de la détermination du Chef de l’État à mettre un terme au terrorisme de la coalition M23/RDF.

Le tribalisme et la coterie entre déplacés, la manipulation politicienne, l’entretien des maisons de tolérance, l’existence d’un réseau des recruteurs à la solde de l’ennemi, l’infiltration des bandits dans les sites voulant salir la personnalité des Wazalendo, tels sont, parmi tant d’autres, les problèmes auxquels l’autorité tient à trouver des solutions ensemble avec les délégués des déplacés.

Le gouverneur  a recommandé aux déplacés la vigilance notamment en dénonçant la circulation des objets jugés suspects tels que les grenades et autres explosifs.

Il a mis en garde contre les marches, les soulèvements lesquels, selon lui, profitent plutôt à l’ennemi.

La conscience collective face aux dangers qui guettent la communauté toute entière, l’amour du pays et la confiance aux seules autorités légalement établies, la tolérance malgré les différences ainsi que la patience dans les actions entreprises par l’autorité, tels sont entre autres les conseils en termes d’exhortations formulées par l’autorité provinciale.

A travers un jeu des questions réponses, les intervenants, les délégués des déplacés, ont mis à profit l’opportunité pour soulever leurs préoccupations. C’est entre l’intensification des opérations contre l’ennemi, la circulation intempestives des militaires dans les sites des déplacés, la destruction et pillage des maisons laissées par les déplacés dans les milieux de provenance,  les crépitements récurrents des balles dans les sites, la circulation des armes dans les camps,  les perceptions illicites par les militaires, le manque des cimetières, l’abandon des rendus par le Pddrcs, absence de suivi de la distribution de l’assistance et les logis inappropriés.

Toutes ces préoccupations ont été prises en compte et  enregistrées par le gouverneur qui a promis une étude approfondie selon chaque secteur.

Cette séance présidée par le chef de l’exécutif provincial s’est déroulée au quartier Lac Vert, Goma-ouest.ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet