Ituri : plus de 300 pêcheurs occupent illégalement la zone de frayère du lac Albert (Le chef de bureau de pêche et élevage d’Irumu)

Irumu, 26 janvier 2024 (ACP).- Plus de 300 pêcheurs occupent illégalement dans la zone de frayère sur le lac Albert dans la province de l’Ituri au nord-est de la République Démocratique du Congo en violation flagrante de la loi en la matière, a appris vendredi l’ACP de source administrative.

« Le constat amère qui a été fait de l’identification ou recensement de pêcheurs beaucoup de ces pêcheurs se déplacent et vont dans de camps de pêches illégaux protégés par les groupes armés où les agents de l’État n’ont pas accès. Non seulement les groupes armés mais aussi c’est une zone de frayère qui est une zone protégée où la loi interdit la navigation, l’installation et même l’habitation » a alerté le chef de bureau de pêche et élevage du territoire d’Irumu Besisa Kodo.

« Certains pêcheurs illégaux au-delà de 300  se déplacent ils quittent les camps de pêche reconnus par l’administration de pêche et vont s’installer dans la zone de frayère » a-t-il déploré.

Besisa Kodo a relevé plusieurs conséquences en raison de l’occupation illégale par ces pêcheurs de la zone reproduction de poissons sur le lac Albert notamment la destruction de l’écosystème, la disparition des espèces de poissons.

« Nous avons peur de la destruction de l’écosystème. Vous savez que c’est une zone de frayère c’est la maternité même de poissons. À l’avenir la génération risque d’avoir un problème sérieux en matière de pêche.  Nous risquons de perdre les espèces de poissons, nous risquons de perdre la valeur alimentaire en ce qui concerne le poisson » a-t-il prévenu.

Dans le but de mettre fin à cette situation à la base de la baisse très sensible de la production de poissons dans la province de l’Ituri Besisa Koto a lancé »Que les autorités à tous les niveaux là je vois les autorités politico-administratives, les autorités militaires, les autorités judiciaires puissent soutenir, appayer le service de pêche et élevage. Nous avons les textes légaux mais ces textes légaux ne sont pas mis en application ».

En plus de l’occupation illégale de la zone de frayère l’utilisation des intrants de pêche prohibés sont parmi les facteurs à la base de la diminution de la production de poissons au lac Albert qui traverse trois(3) territoires de l’Ituri à savoir ; Mahagi, Djugu et Irumu, rappelle-t-on. 

ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet