Kasaï Central : études de faisabilité sur la lutte antiérosive à Kananga

Kananga,  05 février 2024 (ACP).- Une délégation de la Banque mondiale mène actuellement des études de faisabilité à Kananga, au Kasaï Central, Centre de la République démocratique du Congo, dans le cadre de la lutte contre le phénomène érosif, a-t-on appris, lundi, de source proche de l’exécutif provincial.

« Plus d’un a encore à l’esprit le drame de 200 maisons englouties dans des ravins au cours d’une pluie torrentielle qui s’est abattue le 26 décembre 2023 sur la ville de Kananga », a rappelé le gouverneur John Kabeya Shikayi, de retour à Kananga, dans son adresse aux habitants à la Place Mukenge Shabantu.

Et d’affirmer : « les experts de la Banque mondiale qui ont été déployés à cet effet, exerceront leur mission avec le concours de services techniques de la province afin de trouver des voies et moyens d’éradiquer ce fléau en extirpant les causes ».

L’autorité provinciale s’est apaisantie sur les conséquences de ce phénomène qui a causé la naissance de plus de 200 têtes d’érosions à ce jour à Kananga.

M. John Kabeya Shikayi a annoncé également le séjour à Kananga d’une délégation de l’établissement public dénommé Caisse nationale de solidarité en vue d’identifier et d’assister les victimes de la catastrophe du 26 décembre 2023 à la base de cette situation.

Une pluie diluvienne a tué 23 personnes et détruit des centaines des maisons d’habitation dans la ville de Kananga. ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet