Kasaï Central : la non-conformité des certains lieux de détention décriée à Kananga (une structure)

Kananga, 25 janvier 2024 (ACP).- La non-conformité aux normes des lieux de privation de liberté érigés à travers la ville de Kananga, a été décriée par une structure de défense des droits humains au Kasaï Central, centre de la République Démocratique du Congo, a appris, jeudi, l’ACP.

« 39 lieux de privation de liberté en dehors de la prison sont exigus », a observé le président de l’Association congolaise des droits de l’homme (ACDHO), M. Arthur Padinganyi, au terme d’un monitoring.

Et de poursuivre : « seuls les amigos construits par les organisations non gouvernementales locales grâce à la coopération britannique sont conformes ». Pour le président de l’ACDHO, les dimensions requises pour un amigo correspondent à une chambre à coucher pour deux personnes.

M. Arthur Padinganyi qui a déploré le surpeuplement des certains lieux de privation de liberté érigés dans cette ville, a constaté que les amigos disposent des bancs en lieu et place des lits tels que prévus par ce projet britannique.

L’amigo du parquet près le tribunal de paix de Kananga figure parmi ces lieux, a-t-on indiqué à ce sujet. L’ACDHO a plaidé, par ailleurs, pour l’amélioration des conditions des lieux de privation de liberté pour qu’ils répondent aux normes en la matière. ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet