Plaidoyer pour la normalisation procédurale   d’arrestation d’un agent de l’État (Déclaration)

Kisangani, 25 janvier 2024 (ACP).- Les agents  du ministère des Affaires foncières de la Tshopo, au nord-est de la République démocratique du Congo, ont plaidé pour la normalisation procédurale  d’arrestation d’un agent de l’État, après arrestation qu’ils  qualifient d’arbitraire d’un de leurs, dans un document parvenu jeudi à l’ACP.

« Nous recommandons le respect de la procédure d’arrestation d’un agent public de l’État, en orientant le dossier à l’organe compétent », avant de déclarer sur des cas d’arrestations arbitraires dont ils sont victimes.        «  (…) Nous recommandons et demandons la libération immédiate et sans condition du chef de bureau technique provincial, du cadastre de Kisangani, Itombola Yambos », se sont-ils exprimé.                             

Cette arrestation a paralysé le bon fonctionnement de tout un service de l’État, créant ainsi un manque à gagner pour le trésor public, déplorent-ils. ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet