Kasaï Central : la population de Demba paie la caution d’un candidat sénateur

Kinshasa, 27 février 2024 (ACP).- La caution d’un candidat aux prochaines élections sénatoriales  a été prise en charge par la population de Demba au Kasaï Central (centre de la République démocratique du Congo), en guise de reconnaissance aux actions caritatives et autres réalisations bénéficiées auprès du candidaté.

« Ma candidature a été déposée par la population elle-même du territoire de Demba au Kasaï Central, qui s’est cotisée pour payer ma caution à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Surement ma population s’est souvenue de mes nombreuses réalisations dans la contrée », a déclaré mardi à l’ACP, Jean-Bonheur Kongolo Pande, président national du parti politique Alliance des Citoyens Congolais Engagés pour la République (ACCER).

Selon ce fils du terroir, ses compatriotes ratissent large et mobilisent les députés provinciaux pour le faire élire comme sénateur parmi les quatre sièges attribués à la circonscription électorale de Demba.

Une façon pour cette population, a-t-il souligné, de réparer la situation de non proclamation par la Ceni du meilleur élu qu’il était dans la circonscription électorale de Demba, comme en a témoigné tous les procès-verbaux disponibles des législatives provinciales de décembre 2023.

L’on se rappellera que cette situation  avait révolté les membres de son regroupement politique Les Progressistes ainsi que  toute sa base de ce territoire de la province du Kasaï-Central. Des manifestations populaires dont une série de sit-in et marches s’en étaient suivis,  pourtant le regroupement politique auquel il appartient  avait bel et bien atteint le seuil.

Avec plusieurs défis socio-économiques qui l’accablent le Kasaï Central, d’aucuns ne cessent de souhaiter et raconter  que Jean Bonheur Kongolo Pande  mérite d’être l’un des  représentants de la province au Parlement.

Cet ancien chargé de programme gouvernance, démocratie et Droits de l’homme à l’ambassade de Suède et Oxfam Grande Bretagne  en République démocratique du Congo, entre en politique avec une expérience professionnelle de près de 20 ans en politique  et se dit déterminé à mettre son expertise à la disposition du deuxième mandat du chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour la bonne marche des institutions.

Rappelons que les élections sénatoriales ont lieu en République démocratique du Congo le 31 mars 2024 afin de renouveler les membres du Sénat, élus au scrutin indirect par les membres des assemblées provinciales.

Au Kasaï Central, la Ceni a déjà enregistré 15 candidatures pour les sénatoriales tandis que la clôture de la période de dépôt et de traitement des dossiers des candidats à l’élection des sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs de province initialement prévue le 16 février 2024, a été reportée au 1er mars 2024. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet