Kasaï Oriental : les autorités provinciales appelées à veiller sur les semences améliorées distribuées

Mbujimayi, 6 avril 2024 (ACP).- Les autorités provinciales du ministère de l’Agriculture du Kasaï Oriental, dans le centre de la République démocratique du Congo, ont été appelées samedi, à veiller sur les semences améliorées distribuées à 28 000 ménages, lors du lancement de la distribution de ces intrants à Mbujimayi.

« Nous interpellons les autorités à tous les niveaux du projet, parce qu’il a été constaté que souvent, quand on distribue les semences comme ça, il y a des ménages qui en consomment. Les semences ont coûté cher au gouvernement, c’est l’argent du gouvernement et ici, je demande aux autorités provinciales, surtout aux autorités techniques de faire le suivi et l’accompagnement », a déclaré Omar Babene, Ir agronome du projet qui s’occupe des chaînes de valeur et représentant du coordonnateur national de PURPA.

Il a, par ailleurs, expliqué le bienfondé de ce projet financé par la Banque africaine de développement, dans le but d’éviter la rupture des semences auprès des populations paysannes, ce qui va améliorer la sécurité alimentaire et augmenter la production dans la région.

« La constitution de ce projet qui a une durée d’exécution de deux ans, s’inspire des bonnes pratiques agricoles et met également l’accent sur la relance et l’augmentation de la production vivrière, ainsi que le renforcement des capacités des services spécialisés du ministère de l’Agriculture, de la Recherche scientifique, en charge de la filière semencière en RDC. Il s’agit notamment de l’Institut national pour l’étude et la recherche agronomique (INERA), Le Service national de semence (SENASEM) et du SNV », a dit le représentant de PURPA qui met l’accent sur la disponibilité des semences de base comme la priorité du projet.

ACP/KHM/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet