Kasaï-Oriental : les jeunes générations appelées à suivre l’exemple de M’zee L.D Kabila

Mbuji-Mayi, 16 janvier 2024 (ACP).- Les jeunes générations de la République démocratique du Congo, un pays de l’Afrique Centrale, et spécialement ceux de la province du Kasaï Oriental, sont impérativement appelés à suivre l’exemple de M’zee Laurent Désiré Kabila, ancien Président de la RDC assassiné le 16 janvier 2001 au palais de marbres à Kinshasa, notamment pour son courage, sa détermination pour l’amour de ce pays, selon un professeur d’université et acteur politique. 

Le Pr Raphaël Musampa Tshibalabala, acteur politique du Kasaï-Oriental au centre de la République démocratique du Congo, qui a côtoyé M’zee Laurent Désiré Kabila à Bruxelles en Belgique, a fait cet appel mardi au cours d’un entretien avec l’ACP, à l’occasion de la commémoration du 23ème  anniversaire de l’assassinat de ce troisième Président du Congo Kinshasa. 

« M’zee Kabila était un exemple éloquent devant inspirer la plupart des jeunes gens congolais d’aujourd’hui, par l’amour du Congo jusqu’au sacrifice suprême à l’instar de Patrice Emery Lumumba », a déclaré le professeur qui plaide pour que l’hymne national soit vulgarisé dès l’école primaire afin que les jeunes puissent s’imprégner des paroles réconfortantes qui s’y trouvent, c’est-à-dire toujours défendre le pays. 

 » Je crois que les jeunes générations doivent suivre l’exemple de M’zee Laurent Désiré Kabila, c’est-à-dire son courage, sa détermination pour l’amour de notre pays. C’était un exemple éloquent qui devrait inspirer la plupart de nos jeunes gens d’aujourd’hui, c’est-à-dire aimer le pays avant tout jusqu’au sacrifice suprême, comme ce fut le cas avec Patrice Emery Lumumba. C’est-à-dire toujours défendre le pays. Nous sommes prêts à nous sacrifier pour défendre l’intégrité nationale. Jusqu’aujourd’hui, vous le voyez bien, nous continuons d’être combattus par les voisins « , a-t-il souligné. 

Le Pr Musampa Tshibalabala a également montré que les congolais n’ont jamais connu l’existence de la paix car jusqu’aujourd’hui, ils continuent d’être combattus par les voisins, les multinationales, alors que le Président actuel montre la même détermination, le même amour pour ce pays. 

 » Jusqu’aujourd’hui, vous le voyez bien, nous n’avons jamais existé en paix. Autrement dit, nous avons toujours les ennemis à l’intérieur tout comme à l’extérieur. Nous avons des ennemis à tout moment qui sont prêts à nous déstabiliser, à tuer nos vaillants combattants. Jusqu’aujourd’hui, à l’Est, il n’y a pas de paix. M’zee est mort parce qu’il tenait à défendre son pays « , a-t-il fait savoir. 

Pour cet analyste politique, la devise  » Ne jamais trahir le Congo  » devrait servir de serment et en tant que congolais, tous n’accepteront jamais de trahir leur pays. 

 » Si aujourd’hui on trahit le pays, on sera où ? Si vous êtes congolais et bien, vous ne devez pas trahir votre pays. Vous ne devez pas accepter que votre pays soit pillé, vos compatriotes massacrés comme ça se passe sur le territoire national, à l’Est notamment. Je crois que ne jamais trahir le pays doit être un mot d’ordre pour tout congolais qui aime ce pays », a conclu le Pr Raphaël Musampa. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet