Kasaï : un parti politique demeure à l’USN malgré l’invalidation de son initiateur aux législatives

Tshikapa, 11 février 2024 (ACP).- Le parti politique Aigle du Congo pour le développement (AC/dé) s’incline à l’arrêt de la Cour constitutionnelle et décide de rester dans le regroupement politique Union Sacrée de la Nation (USN), en dépit de son invalidation aux dernières législatives, a appris ACP de sources médiatiques.

« C’est ne pas puisque j’ai été combattu par les autres enfants qui se disent de l’Union sacrée de la Nation/Tshikapa, que je dois décider de quitter ce regroupement. AC/Dé reste membre de l’Union Sacrée de la Nation. Laissez ceux qui ont profité de la sueur de mes électeurs pour arracher leur victoire se réjouir. C’est une courte joie. C’est une bataille qui est perdue et non la guerre », a déclaré samedi, Félicien Kalala, président national du parti politique AC/dé, lors d’une émission radiophonique animée et relayée par plusieurs chaînes de radio de la ville de Tshikapa.   

Félicien Kalala Mupinganyi a calmé sa base et a dit n’avoir jamais été jugé et condamné, car dit-il « dès lors que la cour a rendu son arrêt, la décision de la CENI n’a plus sa place. Je suis prêt à conquérir d’autres mandats électifs et nominatifs».

La réaction  de Félicien Kalala est intervenue  48 heures après l’arrêt de la Cour constitutionnelle sur les cas des candidats députés nationaux dont les suffrages ont été annulés par la CENI.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet