Kinshasa : l’Assemblée provinciale vote une résolution de mise en accusation de son président

 Kinshasa, 08 octobre 2023 (ACP).-  Une résolution de mise en accusation du président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa a été votée samedi, par trente-quatre députés sur les trente-six présents à la plénière, a déclaré le vice-président de cet organe délibérant. 

« Sur trente-six députés ayant participé au vote, 34 ont voté oui, un député a voté non et une abstention, pour la décision de mise en accusation, du président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa (APK), Godefroid Mpoyi Kadima pour détournement des derniers publics dans l’exercice de ses fonctions », a annoncé le vice-président de cet organe délibérant, Francis Tshibalabala, qui a présidé la plénière.

Et de poursuivre : « La même résolution concerne également le questeur de l’APK, à qui il est les mêmes faits que le président. De ce fait, les concernés seront notifiés ».

Au cours la même plénière, les élus provinciaux ont, par ailleurs, rejeté 2 motions de déchéance, qui circulait au sein de la population de Kinshasa, contre le vice-président et le rapporteur, pour usage de faux.

Au mois de juillet dernier le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa a été déchu, reproché par ses collègues, pour atteinte à l’honneur des élus provinciaux de Kinshasa et abus de pouvoir dans l’exercice de ses fonctions. Presqu’un mois après, il a été réhabilité par la cour d’appel de Kinshasa Gombe.

Le 30 septembre dernier, après avoir été réhabilité, Godefroid Mpoyi a ouvert la session de septembre par visioconférence, justifiant cet acte par manque de moyens, avant de s’envoler pour l’Europe pour des raisons médicales. Les députés provinciaux avaient condamné cette attitude et le congé octroyé au questeur pour des raisons médicales.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet