Kinshasa: une traque d’inciviques annoncée pour sécuriser la population (la Police)

Kinshasa, 12 Février 2024 (ACP).- Une traque de inciviques, d’un quartier à un autre,  et d’une commune à une autre, a été annoncée par le commissaire provincial de la police nationale ville de Kinshasa, en République démocratique du Congo, lors de la présentation d’un groupe de présumés criminels, a-t-on appris samedi d’un communiqué. «Il y a beaucoup d’inciviques communément appelés ‘’Kuluna’’ dans la ville de Kinshasa. On ne peut pas les arrêter tous en un seul jour. Voilà pourquoi nous avons programmé une opération de ratissage pour les traquer quartier par quartier, commune par commune », a-t-on lu dans le communiqué.  « Le ratissage se fera partout. Dans les municipalités de Makala, Selembao, Masina, Kimbanseke, N’sele, Ngaliema. La traque ira jusqu’à Sanga Mamba, Kisenso et tous les autres coins de la ville de Kinshasa que je n’ai pas cités ici sont concernés par cette opération », a poursuivi la source. Selon le même communiqué, le commandant de la police nationale ville de Kinshasa, le commissaire divisionnaire adjoint Kilimbalimba s’est dit étonnée de constater que la plupart de ces inciviques qui terrorisent la population, ce sont des jeunes gens dont certains sont des mineurs. « Ce sont plus des enfants qui font peur aux paisibles citoyens », a-t-il dit. Le commissariat de la police nationale ville de Kinshasa a affirmé, par ailleurs, avoir identifié plusieurs sites où ces inciviques opèrent et a promis de les traquer partout où ils sont afin de les mettre à la disposition de la justice. « Il n’y a pas d’amende perçue pour libérer tous ceux qui ont été interpellés. Il faut que la justice fasse son travail. Leur place c’est en prison », a précisé Blaise Kilimbalimba dans le communiqué. A l’en croire, la traque programmée par le commissariat provincial de la police vise l’éradication du banditisme urbain dans la ville de Kinshasa. « Je suis convaincu qu’après un temps, vous ne verrez plus ces inciviques dans vos quartiers. Il faudra que les commandants de districts fassent correctement leur travail », a-t-il recommandé. Mardi 6 février dernier, le commissariat provincial de la police nationale ville de Kinshasa a affirmé avoir réussi à rétablir la sécurité dans un quartier de la commune périphérique de Kimbanseke, partie Est de la capitale congolaise où la population avait déserté ses habitations suite à l’attaque d’un centre hospitalier par des inciviques. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet