Kisangani : accroissement du taux d’enregistrement des mariages civils dans la commune de Makiso

Kisangani, 15 avril 2024 (ACP).- Le nombre de mariage civil a augmenté au premier trimestre de l’année en cours dans la commune de Makiso à Kisangani, dans la province de Tshopo, au Nord-est de la République démocratique du Congo, a rapporté lundi le préposé de l’état-civil.     

« Nous nous réjouissons d’avoir enregistré 50 mariages civils au premier trimestre de l’année en cours, comparativement à la même période  l’année dernière où nous en avions enregistré 33 », a indiqué le préposé de l’état-civil à la commune de Makiso, René Lesenge Bokulu.     

 « Les couples ont compris l’importance d’enregistrement de leur mariage à l’état-civil parce qu’auparavant ils vivaient en union libre », a encore ajouté le préposé à cette tâche », a-t-il justifié, indiquant que cette hausse est le résultat de la prise de conscience des couples.    

« Le mariage  civil permet à l’époux de se tirer d’affaires », a-t-il affirmé, « surtout pendant le deuil ou la belle-famille exige au mari d’épouser le cadavre, en cas de non versement de la dot pendant que les deux personnes vivaient en couple. Le mariage civil sécurise l’époux dans l’union conjugale dans ce cas ».     

Cependant, cette année, la commune de Makiso n’a pas prévu l’enregistrement gratuit de mariage civil au mois de mars dédié à la femme, moins encore l’année dernière à cause des élections. Les années antérieures, la commune avait décrété la gratuité d’enregistrement de mariage civil pendant le mois de mars. ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet