Mbujimayi : la population de plaint de l’insalubrité sonore

Mbujimayi, 30 janvier 2024 (ACP).- La population de certains quartiers de Mbujimayi, chef-lieu de la province du Kasaï Oriental, centre de la République démocratique du Congo, fait face depuis des lunes, à une indisposition qui dérange sa quiétude au quotidien, suite à l’insalubrité sonore, pointant ainsi du doigt accusateur des églises de réveil et les discothèques de fortune qui troublent la paix et polluent l’environnement, a appris l’ACP mardi des populations victimes de la commune de Diulu.

« Ces églises installées à faible distance les unes des autres, se servent des diffuseurs sonores avec un volume au maximum, inondent  leur voisinage des bruits assourdissants, de nuit comme de journée, presque toute la semaine. Elles font ainsi fi à une disposition de la constitution qui stipule qu’elles doivent fonctionner sous réserve du respect de la loi, de l’ordre public, de bonnes mœurs et de droit d’autrui », se plaint un habitant de la commune de Diulu.

« Dans le même sac, sont placés aussi les jeunes gens qui transfèrent la musique dans les téléphones. Non seulement ils commercialisent les œuvres musicales d’autrui sans en payer les droits d’auteur, mais aussi ils percent les tympans de paisibles citoyens avec une musique tonitruante, alors qu’il existe un arrêté du maire interdisant tout tapage diurne et nocturne, mais qui demeure sans exécution », ajoute-t-il, tout en sollicitant l’intervention de l’autorité publique pour mettre fin à cette situation.          

« Cet égarement n’est pas un fait nouveau dans mon entité. J’attribue cet état des choses d’abord à la léthargie observée dans le chef de certaines autorités à différents niveaux, pour faire respecter la loi. Ensuite, à l’entêtement de certains responsables de ces églises qui, en quelque sorte, défient l’autorité établie. Les démarches sont en cours pour réglementer l’organisation des cultes dans les églises », a réagi M. Corneille Basesuka, chef de bureau à la commune de Diulu, assumant l’intérim du bourgmestre.

Il a annoncé l’organisation prochaine, d’une rencontre avec les responsables des églises pour un rappel à l’ordre, afin de faire respecter la loi en vigueur et remettre les populations victimes dans leurs droits.

ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet