Sankuru : les gestionnaires scolaires officiels exhortés au respect des instructions officielles à Lusambo

Lusambo, 12 avril  2024 (ACP).- Les gestionnaires des écoles publiques de l’État de la province éducationnelle du Sankuru 2, à Lusambo (centre de la République démocratique du Congo), ont été exhortés au strict respect des instructions officielles, a appris l’ACP vendredi de source administrative.

« je suis venu dans cette province éducationnelle pour travailler avec toutes les couches  faisant partie de ce secteur. A ce titre, mettons toutes les batteries en marche pour faire parler les instructions officielles car, les hommes passent et les institutions restent .Travaillons d’arrache-pied pour restaurer cette province éducationnelle longtemps ternie par le simple jeux des politiciens qui sont le facteur  de régression du secteur éducatif dans le Sankuru 2 » , a déclaré Augustin Wonyangondo Dikala, nouveau directeur provincial de l’enseignement primaire, secondaire et technique (PROVED) du Sankuru 2, au cours d’une réunion tenue dans la grande salle de l’Institut technique  et professionnel de Lusambo, (ITP/Lus.).

Et d’ajouter : « après avoir visité quelques écoles, j’ai vite compris qu’il revient aux chefs d’établissements d’organiser des séances de renforcement des capacités de leur enseignants, élaborer les mises en places et diriger conformément aux instructions officielles en vue de se rendre compte des réalités et faire le meilleur d’eux-mêmes ».

Augustin Wonyangondo, a par la même occasion, exhorté les gestionnaires des écoles à bannir toutes sortes des conflits de gestions des écoles ainsi que la protection des enseignants fictifs, pour booster le développement,  avant de souligner que, « quiconque pratiquerait ces choses mal saines, aurait des sanctions et serait traîné en justice ». 

Le directeur provincial de l’EPST Sankuru 2 a par ailleurs, déploré le comportement incohérent affiché par les chefs d’établissements notamment, la perception illégale des frais de scolarisation et la non délivrance des bulletins aux élèves.

 « Les parents paient l’argent pour l’acquisition de ces bulletins », a-t-il dit en substance.

« Mon objectif primordial au chef-lieu de cette province éducationnelle n’est rien d’autres que de travailler en toute quiétude pour laisser les traces dans les interventions afin de redorer l’image du Sankuru 2 », a-t-il renseigné, avant d’inviter toutes les parties prenantes à travailler dans la collaboration toute à fait étroite afin d’éradiquer toutes sortes d’antivaleurs.

ACP/C.L.   

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet