Sécurité : des jeunes délinquants arrêtés par la police ptésentés au public à Mbujimayi

Mbujimayi, 04 janvier 2024 (ACP). –  Trois groupes de jeunes délinquants, arretés par la Police nationale congolaise du Kasaï Oriental, province au centre de la République démocratique du Congo, ont été présentés mercredi à l’esplanade du gouvernorat, a appris mercredi l’ACP des sources policières.

« Il y a belle lurette que la population de la commune de Dibindi, se plaint contre une bande de malfaiteurs, et à chaque fois qu’elle arrivait à la police, c’était juste pour dire qu’elle était victime d’extorsion, victime des coups et blessure volontaires et tout autre acte de vandalisme. Nous nous sommes organisés avec tous ce que nous avons comme éléments, et nous sommes tombés sur cette bande des malfaiteurs que vous voyez devant vous », a laissé entendre John Cabuine wa Mahigo, commissaire provincial de la PNC au Kasaï Oriental.

Parmi ces groupes, figurent ceux qui ont pillé et vandalisés les biens de la population lors de la publication provisoire de résultats de la présidentielle, et tabassé la candidate députée nationale Adèle Mbuyi, tandis que d’autres s’évertuaient à ravir les biens de la population dans le grand marché de Dibindi appelé communément Bakwadianga, a renseigné la source.

« Ces malfaiteurs sont au nombre de 21. Ils sont commandés par un certain Mpoyi Mpoyi Jeampy, ce monsieur est le chef de bande.

Tous ces gens opèrent dans le marché de Bakwadianga, et aussi dans le quartier Wetrafa et à la place Kanyanya. Parmi ces gens, vous avez également un petit garçon que vous voyez, ce petit a toujours été utilisé par Mpoyi pour extorquer les mamans, couper des bijoux et oreilles de mamans, récupérer leur sac à main et autres.

Ce petit que vous voyez malgré son âge, il est spécialiste en extorsion », a renchéri le commissaire John qui a également présenté M. Léonards Mutombo Mpoyi, ‘’un gang qui est allé rencontrer le président fédéral du parti politique de l’opposition Ensemble, M. Martin Lukusa pour exiger une somme d’argent pour sa sécurité et celle du bâtiment abritant le bureau, de peur de l’incendier et de le détruire’’. « N’ayant pas obtenu gain de cause, il a promis de saccager le bureau fédéral de Mbujimayi, ce qui fut fait le jour de la publication des résultats provisoires de l’élection présidentielle », a fait observer le commandant de la PNC/Kasaï Oriental.

Le troisième groupe dirigé par Célestin Mpunga Bidimba, est celui qui a attaqué et tabassé Mme Adèle Mbuyi Nyemba, candidate députée nationale en lui ravisant tout ce qu’elle possédait.

La gouverneure Julie Kalenga Kabongo a pour sa part, loué le travail abattu par la police et a demandé à la population de collaborer avec le service de sécurité pour dénoncer tout cas suspect.

 ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet