Sud-Kivu : conséquences de la fermeture de la frontière  Burundi-Rwanda pour les marchands de  Kamaniola

Kamanyola, 12 janvier 2024 (ACP). – La fermeture du poste frontière Ruwa entre le Rwanda et le Burundi, va pénaliser les voyageurs et petits commerçants transfrontaliers de la cité de Kamanyola, territoire de Walungu, au Sud-Kivu, dans l’est de la République du Congo, a appris l’ACP de source associative.

«La décision des autorités du Burundi de fermer le poste frontière Ruwa qui le sépare du Rwanda, va affecter négativement les activités d’échanges économiques et sociales. La première victime de cette situation sera sans doute la cité de Kamanyola, ou les petits commerçants transfrontaliers et les voyageurs Congolais seront pénalisés », a déclaré Me Joséphine Mugoto, présidente de la société civile force vive et membre de l’association des petits commerçants transfrontaliers à Kamanyola.

«Les passagers en provenance de Bukavu vers Bujumbura utiliseront désormais la RN5 passant par l’escarpement de Ngomo. Ils seront obligés de parcourir la plaine de la Ruzizi jusqu’au poste frontalier de Kavimvira pour entrer à Bujumbura. Un voyage de longue distance, malheureusement sur un tronçon émaillé par l’insécurité et le risque de braquage, de kidnapping, et de vol à main armée », a-t-elle ajouté.

Les structures de la société civile et regroupements des femmes commerçantes de la zone demandent la mobilisation et le déploiement des militaires le long de la route pour assurer la sécurité des personnes et leurs biens. Ces acteurs économiques de la région plaident également auprès des animateurs et décideurs politiques pour l’aménagement de la RN5.

Le jeudi 11 janvier dernier le gouvernement du Burundi a décidé de fermer  sa frontière à Ruwa avec le Rwanda, pour des raisons politiques et sécuritaires, rappelle-t-on. ACP/KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet