Sud Kivu : l’autorité provinciale dément la présence   d’un vaccin anti-covid-19  à Bukavu

Bukavu, 25 février 2021 (ACP).- Le gouverneur de province Sud Kivu,Theo Ngwabidje Kasi,  a dans un communiqué mis en garde contre la diffusion des fausses informations  relatives  à la présence dans la province  d’un   vaccin contre la Covid-19 à administrer aux élèves dans des écoles  du  Sud-Kivu.

 En effet, une psychose généralisée a gagné jeudi  dans la matinée   des écoles primaires et secondaires de Bukavu  suite à une rumeur  faisant état d’une opération  obligatoire de vaccination des enfants contre le covid 19.

Ainsi, des élèves vidaient les lieux en catastrophe, courant sens dessus sens dessous, en passant les uns par la porte,  les autres par la fenêtre,  fuyant   cette  vaccination ‘’obligatoire’’ contre la covid-19.

Des parents ayant eu vent de cette rumeur se sont précipités  d’aller vers les établissements scolaires de leurs enfants  afin de réclamer leur libération par les autorités scolaires, ce qui a accentué la panique dans ces établissements.

Un parent contacté à la porte d’entrée d’une école à Kadutu, a avoué avoir reçu cette fausse nouvelle et sans  preuve  de  la confirmer, s’est résolu d’aller récupérer immédiatement ses enfants à l’école.

Le contexte actuel est marqué par une peur sans fondement autour du vaccin anti-covid-19.Un responsable d’école qui a requis l’anonymat, dit ne pas savoir par quelle voie cette rumeur a atteint un nombre assez élevé d’habitants de Bukavu avant de plaider pour une campagne de sensibilisation sur le vaccin anti-covid-19.

Réaction de la ministre  de l’Enseignement

 La ministre provinciale de l’enseignement, Géneviève Mizumbi Namutondo contactée dit ne pas connaitre l’origine de cette fausse nouvelle et invite les élèves, les parents et le corps enseignant au calme.

La division provinciale de la santé par la voix de son chargé de communication, Dr Claude Bahizire pour sa part renseigne qu’un programme de vaccination contre la covid-19 n’est pas à l’ordre du jour et regrette de voir qu’à Bukavu, il y a des gens sans morale qui se contentent à dire de n’importe quoi juste déstabiliser la société avant de les mettre en garde.

La cheffe  du quartier Panzi, Mme Aimé Nsimire Buhendwa, où  cette rumeur a gagné du terrain pendant la journée  assure  qu’aucun enfant n’a été vacciné, moins encore, aucun vaccinateur n’a été visible dans son entité et d’ajouter que tout est consécutif aux fausses  rumeurs  qui engendrent  la peur.

Le secrétaire provincial du syndicat des enseignants du Congo, SYECO, Roger Matabaro Mudukura dit avoir été informé de cette rumeur mais reste incapable de citer un seul nom d’un enfant vacciné  d’où son appel au calme à l’égard des parents, enseignants et  élèves et à ne pas céder aux rumeurs.

Même phénomène dans les écoles de Lubumbashi

  L’adjointe au maire de Lubumbashi, Mme Laurianne Kalombo Mwewa, a démenti la rumeur faisant état de vaccination des élèves contre la COVID-19 dans les écoles de sa juridiction et demande aux parents de ne pas paniquer et d’envoyer les enfants poursuivre les enseignements comme d’habitude depuis la reprise lundi dernier.

Ce démenti a été fait jeudi après sa visite dans les écoles de Lubumbashi où elle était accompagnée avec les ministres provinciaux de l’Education et de la Santé du Haut-Katanga afin d’apaiser la population quant à la vaccination contre la COVID-19 dans les écoles.

 ACP/GGK

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet