Tshopo : 11. 994 ménages victimes des inondations (Chef de division des Actions humanitaires)

Kisangani, 19 janvier 2024 (ACP).- 11. 994 ménages sont victimes des inondations sur toute l’étendue de la province de la Tshopo, dans le nord-est de la République Démocratique du Congo, a rapporté vendredi à l’ACP une source administrative.

 » Selon le rapport des inondations, sur l’ensemble de la province de la Tshopo, 11.994 ménages sont victimes, 8.692 maisons écroulées ou endommagées, 618 villages, 76 écoles, 23 établissements sanitaires et 41 marchés touchés par cette catastrophe« , a indiqué le chef de division provinciale des affaires humanitaires, Elohime Antoine Lokangila Mukwala.

Selon lui, ces inondations, la plus grave au regard du bilan humain et matériel, est de loin supérieures à celles vécues en avril de l’année 2023.

 » Nous avons déjà enregistré 6 cas de mort dont une femme et 5 enfants ainsi que 2 cas de morsure de serpent en territoire de Banalia.  10.711 latrines sont sous l’eau, 1.428 puits d’eau et 36 ports touchés par ces inondations« , a-t-il déploré.

Avec cette situation, le chef de division provinciale des affaires humanitaires, a saisi l’occasion pour alerter sur les impacts socio-économiques négatifs de la montée des eaux.

 » Nous avons 8.725 champs inondés et 65 routes des dessertes agricoles touchées.  Les produits sont devenus avariés et il n’y a pas moyen de récolter. Le prix des denrées alimentaires ont augmenté de 41 %. Nous craignons l’insécurité alimentaire dans les zones inondées« , s’est-il indigné.

Elohime Antoine Lokangila Mukwala a rassuré les Tshopolais d’un plan d’assistance de la part du gouvernement central.

 » Notre rapport envoyé à la hiérarchie a également fait objet du débat, et pris en compte lors du 121 ème conseil des ministres. La Tshopo a été citée, après Kinshasa, parmi les 13 provinces ciblées pour une assistance humanitaire. Nous espérons en bénéficier dans les jours qui viennent« , a-t-il rassuré.

Il a appelé la population ayant des habitations au rivage des grands cours d’eau à la vigilance et déménager temporairement de ces lieux pour mettre à l’abri leurs familles. Entre octobre et novembre de l’année 2023, les eaux des rivières et du fleuve Congo ont débordé de leur lit normal avant d’inonder plusieurs zones dans la province de la Tshopo. 

Pour ces inondations, le niveau d’eau a atteint 8.05 m dépassant au loin le niveau d’eau en avril 2023, qui était de 8.04 m.  ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet