Visite guidée de l’agence « African photographie initiatives » à l’Agence congolaise de presse

Kinshasa, 1er novembre 2023 (ACP).-Une visite guidée a été organisée mercredi, pour une représentante de l’Agence « African photographie initiatives » (APHI) au service de documentation et des archives (DOCAR) de l’Agence Congolaise de presse, à Kinshasa en République démocratique du Congo. « Nous avons énormément apprécié l’état dans lequel se trouve les archives au sein de l’Agence congolaise de presse. Nous étions ici dans le cadre d’une visite guidée dans l’idée de voir quels sont les matériels visuels exclusifs d’ici », a déclaré Rosario Mazuela, directrice générale adjointe de l’APHI. Selon cette experte d’archives, l’ACP dispose des moyens nécessaires qui facilitent l’accessibilité à ses informations, quand bien même qu’il y a nécessité d’actualiser certains matériels usuels dans ce service. « On peut retrouver ici, des photos de l’époque de Mobutu. J’ai eu accès aux archives congolaises datant de l’indépendance, avec une explication claire qui nous a permis d’accéder à certaines données importantes. Si non, nous sommes dans l’ère du digital, il y a nécessité pour cette Agence qui est le cœur de toute la presse au Congo, de numériser ce service »,  a-t-elle exprimé. Et d’ajouter : « Cette visite à l’ACP s’inscrit également dans le but de lancer une sonnette d’alarmes à l’endroit des chercheurs et des hommes des sciences, car de plus en plus les photos ne sont plus utilisées comme moteur de recherche et puisque nous sommes en relation avec les étudiants d’une université en Europe, c’est à nous d’insister à la communauté universelle afin d’accéder aux images historiques ».

L’Agence congolaise de presse dispose des archives qui datent de l’époque coloniale

Par ailleurs, le directeur chef de service du département de la Documentation, archives et recherches (DOCAR), Placide Tabasenge Bakiya a saisi l’occasion pour signifier que l’ACP peut se prétendre à une agence d’archives complètes. « Notre Agence dispose des originalités qui datent de 1953 qui aident les chercheurs et universitaires nationaux comme internationaux dans leurs recherches. Voilà pourquoi l’ACP travaille en partenariat avec d’autres agences et magazines, depuis toujours »,  a souligné M. Tabasenge. Répondant à la question de savoir sur les moyens disposés par l’Agence pour soigner et digitaliser selon les normes ses archives, le directeur Tabasenge a rassuré des démarches déjà entreprises par le nouveau comité de gestion. « Le problème qui s’est toujours posé, c’est la conservation efficace des archives. Avec le nouveau comité mis en place, beaucoup de démarches sont déjà entreprises visant à améliorer ce service et les résultats  sont palpables sur le terrain ».

L’Agence congolaise de presse s’est engagée sur la voie de digitalisation de son service d’archives et documentations à travers plusieurs projets déjà initiés et  ouvre la porte à plusieurs partenariats allant dans ce sens. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet