Couverture santé universelle : pour l’intégration des soins dentaires pour les femmes enceintes

Kinshasa, 28 janv. 2024 (ACP).- Un appel à l’intégration des soins dentaires pour les femmes enceintes dans le programme « Couverture santé universelle » (CSU) en République démocratique du Congo (RDC), a été lancé dimanche à Kinshasa, a appris l’ACP d’un entretien.

« Nous insistons pour que le paquet des soins bucco-dentaires pour les femmes enceintes soit introduit et activé dans le programme Couverture santé universelle (CSU). Nous apprécions les efforts et la vision du Président de la République,  Félix Tshisekedi dans la mise en place du programme CSU qui a déjà débuté avec la gratuité de la maternité et les soins du nouveau-né », a déclaré à l’ACP le Dr Alexandre Kabuya, directeur a.i du Programme national de santé bucco-dentaire (PNSBD).

« Une femme enceinte qui est prise en charge convenablement est épargnée des dangers, notamment celui de donner naissance à un enfant à faible poids. Les soins en cette période vont permettre à ces femmes  de rencontrer  des dentistes lors des consultations prénatales (CPN),  surtout au quatrième trimestre, pour bénéficier de l’assainissement de la cavité buccale afin de diminuer les microbes et de stabiliser la bouche», a-t-il ajouté.

Ce dentiste a indiqué que plusieurs causes sont à la base des maladies bucco-dentaires en RDC dont la mauvaise technique de brossage et le non-respect du temps de brossage.

Il a fait savoir que les maladies bucco-dentaires courantes en RDC sont la carie dentaire, la désharmonie dentaires, les traumatismes et les tumeurs.  Dr Kabuya a noté que les femmes sont plus touchées par ces maladies que les hommes.

Pour prévenir ces maladies, il a appelé la population à faire confiance aux dentistes et à se faire régulièrement consulter pour bénéficier des soins de qualité et connaitre l’état de sa bouche.

110 prestataires formés sur le rapportage des données en 2023

Par ailleurs, le directeur a.i du Programme national de santé bucco-dentaire a fait savoir que près de 110 prestataires de santé ont été formés sur le rapportage en ligne des données en RDC en 2023. 

« En 2023,  grâce à l’appui de nos partenaires techniques et financiers,  nous avons formé près de 110 prestataires  de santé sur le rapportage numérique des données dont 30 à Kinshasa, 40 dans le Haut-Katanga et 40 au Sud- Kivu. Et cette année, nous continuons la vulgarisation des documents de rapportage sur l’ensemble du pays », a-t-il précisé.

Il a, à cet effet, invité les médecins dentistes œuvrant dans des structures sanitaires tant publiques que privées à pouvoir s’aligner à l’obligation des autorités sur le rapportage des données des patients souffrant des maladies bucco-dentaires afin d’orienter les décisions qui doivent être pris par les autorités.

Ce professionnel de santé a dit que quatre provinces sur les 26 que compte la RDC sont dépourvues des services de dentisterie. Il s’agit de la Lomami, du Haut-Uélé, du Nord -Ubangi et du Kasaï.  

Le PNSBD est un programme du ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévention créé en 2001. Il a pour mission la mise en place et le développement d’un plan global de la santé bucco-dentaire en RDC pour améliorer la santé de la population. ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet