Goma: une légère augmentation de la température, observée au site du Lycée chem-chem (Observatoire volcanique)

Goma, 15 mai 2024 ACP.- Une légère augmentation de la température a été observée dans le site du lycée chem-chem, dans la ville de Goma, province du Nord Kivu, en RDC,  a-t-on lu mercredi dans le bulletin numéro 20 du 13 mai 2024 de l’observatoire volcanologique de Goma (OVG).

 « Les mesures de la concentration et du flux du dioxyde de carbone et de température du point de vue de la géochimie, dans les fractures sur le volcan Nyiragongo montrent une légère augmentation par rapport à la situation de la semaine précédente », a précisé la source.  

 « les panaches de gaz émis par les volcans Nyiragongo et Nyamulagira contenaient des fortes quantités de cendre volcaniques. Ainsi, la concentration du CO2 dans les Mazuku (poche d’air pauvre en oxygène à la surface de la Terre qui peut s’avérer mortel) situés dans la partie ouest de Goma au lac Vert ont toujours des valeurs au-dessus de la limite létale », a-t-il ajouté.

« Les mesures de la température dans les fractures actives au sud du volcan Nyiragongo montrent une stabilité sur tous les sites concernés, à l’exception de celui du lycée chem-chem où une légère augmentation de la température a été observée », a  ajouté le document.

L’activité sismovolcanique durant la période du 04 au 11 mai est restée concentrée de part et d’autre de la grande fracture qui relie les 2 volcans actifs (Nyiragongo et Nyamulagira), a noté la même source, indiquant que deux essaims (suites) de séismes   ont été enregistrés au champ du volcan Nyamulagira au cours de la période d’études, la nuit du 05 au 06 mai et celle du 10 au 11 mai. Ces séismes volcaniques observés étaient majoritairement de longues périodes mais aussi d’hybride.

Cependant, en cette période pluvieuse dans la partie Est du pays, a signalé ce document,  ces séismes, même s’ils ne sont pas ressentis,  peuvent causer des éboulements et d’autres mouvements de masse dans le bassin du lac Kivu et celui de Ruzizi avec leurs effets cumulatifs d’énergies.

Selon les données mesurées pendant la période du 04 au 11 mai 2024, le niveau d’alerte du volcan Nyiragongo reste toujours au jaune, c’est-à-dire vigilance. ACP /KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet