Journée mondiale de la santé bucco-dentaire : l’hygiène quotidienne de la bouche recommandée (Dentiste)

Kinshasa, 20 mars 2024 (ACP).- L’hygiène quotidienne de la bouche a été recommandée mercredi à Kinshasa en République démocratique du Congo, par le directeur a.i. du Programme national de santé bucco-dentaire (PNSBD),  à l’occasion de la Journée mondiale consacrée à cette santé célébrée le 20 mars de chaque année.

« Nous recommandons à la population de toujours consulter un dentiste en cas de douleurs dans la bouche pour une bonne prise en charge, de veiller à l’hygiène quotidienne de la bouche, c’est-à-dire brosser correctement les dents le matin après le petit déjeuner et le soir avant de se coucher, et à la qualité de la brosse », a déclaré le Dr Alexandre Kabuya, directeur a.i. du PNSBD.

« Il est aussi conseillé de veiller au type de pâte de dentifrice à utiliser      (avec fluor), à son alimentation et moins rincer la bouche après le brossage pour garder la mousse car il agit sur les muqueuses », a-t-il ajouté.

Pour lui, le thème national retenu cette année, à savoir : « Apprendre ensemble pour une bonne hygiène bucco-dentaire », vise à renforcer l’action communautaire pour prioriser la notion de prendre en compte tous les conseils des spécialistes par la population et pour procéder à une bonne prise en charge des patients. 

« Cette année, nous allons axer nos interventions sur la compréhension des maladies bucco-dentaires, leurs modes de transmission et les moments propices à consulter le dentiste pour une prise en charge », a-t-il expliqué.

Le Dr Kabuya a remercié le Chef de l’Etat pour la prise en charge des maladies chroniques dont les maladies bucco-dentaires chez la femme enceinte dans le cadre de la mise en place du programme Couverture Santé Universelle (CSU).

Selon les enquêtes menées en 2022 en RDC, a-t-il poursuivi, 40,2% de la  population souffrent des maladies bucco-dentaires dont la carie dentaire.

Ce dentiste a, en outre, indiqué qu’il y a des provinces qui sont dépourvus des médecins dentistes comme la Lomami, le Haut-Uele, la Tshuapa et le Nord-Ubangi.

Le directeur a.i. du PNSBD a invité la population à privilégier les fruits et légumes au détriment des aliments en sucre pour garder une bonne santé buccale.

Les maladies bucco-dentaires font partie des pathologies chroniques

Par ailleurs, le Dr Kabuya a noté que les maladies bucco-dentaires font partie des maladies chroniques, mais non transmissibles. « Contrairement aux maladies épidémiques qui ont un taux de mortalité élevé, les maladies bucco-dentaires peuvent se soigner et être maîtrisées. Elles sont aussi évitables par une bonne prise en charge par le spécialiste », a-t-il dit.

Il a lancé un appel aux partenaires techniques et financiers ainsi qu’au gouvernement de la RDC afin d’appuyer le PNSBD dans l’élaboration du document pays de santé bucco-dentaire d’ici à 2030 pour améliorer la santé bucco-dentaire et le coût des soins. 

Le Dr Kabuya a appelé  tous les dentistes à célébrer avec faste cette journée, en axant les activités sur des patients notamment par des journées portes ouvertes, de sensibilisation et de conscientisation afin d’adopter de bonnes pratiques pouvant éviter les infections bucco-dentaire.

Cette journée mondiale vise  à interpeller les acteurs de la santé bucco-dentaire à l’obligation de faire la promotion de la médecine dentaire dans les volets préventifs et curatifs au profit de la population.

Plusieurs activités sont prévues pour cette célébration notamment les consultations gratuites des femmes enceintes lors de consultation pré natale (CPN) dans quelques structures sanitaires, la sensibilisation dans des écoles et un atelier de formation sur  le reportage numérique de données. ACP/KHM/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet