La validation de la feuille de route multisectorielle recommandée mardi à Kinshasa

Kinshasa, 02 Avril 2024(ACP).- La validation et le partage de la feuille de route actualisée de la Task force communication multisectorielle (TFCM) a été recommandée mardi à Kinshasa, en République démocratique du Congo lors de la réunion de cette structure. « Dans les prochaines étapes de la Task force communication multisectorielle, nous allons validée et partagée la feuille de route multisectorielle actualisée par l’ONG Relsove », a déclaré Raoul Kamanda, coordonnateur de la Task force communication multisectorielle. Il a fait savoir qu’il y aura, dans les jours à venir, la réunion du Comité restreint pour définir le rôle et les termes de référence. Il y aura aussi l’obtention de la lettre du Secrétaire général à la Santé qui sera transmis ensuite aux points focaux de la Communication des risques et engagement communautaire (Crec), la réunion d’étude de la méthodologie d’accompagnement pour l’institutionnalisation de la Crec multisectorielle. « Nous allons aussi procéder à la formalisation du cadre de concertation avec les médias et à l’obtention de la signature de l’endossement du cadre de concertation par les secrétaires généraux》, a-t-il ajouté. Au cours de cette réunion, il a été proposé le noyau du Groupe thématique communication formé sur base de dix-neuf (19) composantes du Règlement sanitaire international 2005 (RSI). Parmi  ces 19 domaines techniques du RSI 2005, il y a l’instrument juridique, le lien avec les autorités, la gestion des urgences, les Ressources humaines, la surveillance, le système national de laboratoire, la vaccination, la sécurité sanitaire des aliments, la zoonose, la situation d’urgences radiographiques, point d’entrée et RAM. Quant aux différents partenaires d’appui de cette activité, le représentant de l’OMS à cette réunion, Jack KatyaMaliro, qui a salué la réussite de cette réunion, a proposé à la coordination de la Task force communication multisectorielle de renforcer le mécanisme de plaidoyer auprès de son institution et auprès d’autres partenaires, particulièrement l’Unicef pour la mutualisation des ressources. Le représentant de l’ONG Resolve, Edmond Mucipay, a rassuré que son organisation reste prête à contribuer pour l’engagement des risques et de la communauté. Le représentant de Breaktrought Action (BA), Jeannette Kamwisi, a salué la mutualisation d’efforts au sein de la Task force communication multisectorielle et a recommandé la continuité de cet élan. « Je tiens à rappeler que la BA est prête à accompagner la RDC, particulièrement pour le Règlement sanitaire international », a-t-elle précisé. La Task force communication multisectorielle se réunit sauf imprévue de façon trimestrielle. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet