Une formation pratique sur l’échographie organisée à Kinshasa

Kinshasa, 15 mars 2024 (ACP).- Une session de formation pratique sur l’échographie pelvienne, obstétricale, abdominale et vesico-prostatique a été lancée vendredi à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), par une Fondation,  lors d’une cérémonie solennelle.

 est organisée du 15 mars au 27 avril 2024 à Kinshasa, par une Fondation. 

« Cette formation qui est très importante parce qu’aujourd’hui l’échographie aide les médecins à poser de très bons diagnostics et à bien prendre en charge les patients », a déclaré le Dr Isaac Mashini, formateur en échographie à « Caritas Congo ». Cette session de formation se tient du 15 mars  au 27 avril 2024.

« Aujourd’hui avec la gratuité de la maternité, les médecins doivent maîtriser l’échographie pour permettre la bonne prise en charge de la femme enceinte, orienter la grossesse et diminuer le taux de mortalité maternelle », a encore dit le Dr Mashini.

L’échographie abdominale, a dit ce médecin, permet de diagnostiquer les pathologies qui touchent la sphère abdominale dont le rein, la rate, le foie et l’intestin. 

Il a fait savoir que si tout médecin maîtrise l’échographie, cela va permettre d’orienter, d’avoir un diagnostic de précision, de bien prendre en charge les patients et d’éviter de décès. 

S’agissant de l’échographie pelvienne, le Dr Mashini a noté qu’il permet de déceler les pathologies de la sphère génitale de la femme dont le myome  et le kyste. 

« Tout médecin tant généraliste que spécialiste doit maîtriser l’échographie pelvienne pour permettre de diagnostiquer la grossesse, de suivre son évolution, de programmer l’accouchement et de déceler les malformations congénitales chez l’enfant », a-t-il dit.

Quant à l’échographie vesico-prostatique, ce médecin a indiqué qu’il aide à détecter les maladies se trouvant autour de la prostate. 

ll a invité tous les médecins à toujours se former pour bien prendre en charge la population conformément aux normes internationales.

Aux autorités, ce médecin a lancé un appel à aider, à outiller les médecins et à équiper les hôpitaux des appareils pour une bonne prise en charge de la population afin de réduire le taux de mortalité.

De son côté, le  Dr Charrone Miwidiku, cofondateur et secrétaire exécutif de la Fondation « Imhotep » qui organise cette session de formation a précisé que l’objectif est d’aider les médecins tant généralistes que spécialistes à la bonne pratique de l’échographie.

« L’échographie est moins coûteuse et est  accessible à tous comparativement aux autres examens médicaux comme la Radiographie, la Scintigraphie et la Tomodensitométrie », a-t-il dit. 

Le Dr Miwidiku a noté que les concernés par cette formation sont les médecins cliniciens, les infirmiers et les techniciens de l’imagerie.

Cette formation est organisée par la Fondation « Imhotep », qui est une Asbl œuvrant dans le secteur de la santé. Elle a pour vision de bâtir un organisme congolais au service de la santé publique. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet