Ituri : les préparatifs de Noël et de nouvel, un casse-tête pour les ménages

Bunia, 22 Décembre 2023 (ACP).- Les préparatifs de fêtes de Noël et de nouvel sont un casse-tête pour la majorité de ménages de la ville de Bunia chef-lieu de la province de l’Ituri au nord-est de la République Démocratique du Congo en raison de la conjoncture économique, a constaté vendredi l’ACP. « Nous éprouvons d’énormes difficultés de préparer la fête de Noël et de Saint Sylvestre aux membres de nos familles suite à la crise socio-économique qui impact négativement plusieurs ménages dans la ville de Bunia ainsi que à l’intérieur de la Province de l’Ituri », a déploré Mme Benita Bayo femme ménagère rencontrée au centre-ville de Bunia.

Et de poursuivre « la fête se prépare bien si et seulement si, il y a une bonne circulation de l’argent  mais actuellement qu’il n’y a pas la circulation de l’argent parmi les populations et je ne sais pas la manière dont  beaucoup de parents vont fêter avec leurs enfants pourtant  les jours de fêtes se pointent déjà à l’horizon ».

Elle a estimé que « les préparatifs des fêtes des années précédentes étaient un peu aisés malgré l’activisme des groupes armés dans les différentes régions de la province de l’Ituri parce qu’il y avait la circulation de l’argent mais actuellement ça devient un casse-tête pour la majorité de parents d’avoir les moyens pour acheter au moins les habitants pour leurs enfants ainsi que de la nourriture afin de faire plaisir à leurs progénitures le jour de Noël ».

Pour sa part M. Eric Kambale, commerçant au marché central de Bunia a attribué cette conjoncture à plusieurs  facteurs notamment  le non payement des agents de l’état avant le temps, la dépréciation du franc congolais par rapport au dollar,  l’insécurité des groupes armés dans certaines régions de la province de l’Ituri  et le délabrement très avancée des routes nationales et celles de déserte agricole qui ne permettent pas la circulation des usagers routiers avec leurs biens

Par ailleurs, M. Furaha Tsudjo, femme commerçante  au marché Saïo a laissé entendre qu’au-delà de cette conjoncture économique les parents sont dans l’obligation de se battre pour trouver de quoi nourrir leurs enfants le jour de Noël.

Pour améliorer la situation socio-économique de la population en général et celle de ménages en particulier elle a formulé plusieurs recommandations au gouvernement de la République entre autres, de stabiliser le taux de change,  de payer les agents de l’état au plus tard le 30 du mois, de réhabiliter les routes nationales qui traversent l’Ituri et celles de desserte agricole et  de poursuivre les efforts pour la restauration de la paix. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet