L’UNICEF déterminé à renforcer les mesures préventives contre l’exploitation et les abus sexuels au Nord-Kivu

Kinshasa, 03 nov. 2021 (ACP).- Le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF) a réaffirmé son engagement à poursuivre la lutte pour le renforcement des mesures de prévention contre l’exploitation et les abus sexuels (PSEA) ainsi que les violences basées sur le genre au Nord-Kivu, indique un communiqué de cette structure parvenu mercredi à l’ACP.

Selon la source, l’UNICEF a également besoin de 4,4 millions de dollars pour financer son intervention d’urgence non seulement contre les violences basées sur le genre, mais aussi pour combattre la maladie à virus Ébola au territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu.

Il est aussi question de contrôler des infections dans les centres de santé et autres espaces de services sociaux, de promouvoir des meilleures pratiques d’hygiène et d’engager les communautés à améliorer l’accès aux informations essentielles sur les comportements sûrs et préventifs.

L’UNICEF entend fournir des soins nutritionnels aux patients et aux enfants atteints de la maladie à virus Ebola, promouvoir des pratiques appropriées d’alimentation pour les enfants et les nourrissons dans les centres de traitement de cette maladie et dans les communautés touchées. Il assurera également la vaccination contre la COVID-19, des soins maternels et néonatals, la santé mentale et un soutien psychosocial aux familles et aux enfants touchés par la maladie à virus Ébola.

Ces fonds permettront aussi à l’UNICEF d’intensifier rapidement sa réponse à l’épidémie, d’intervenir souvent pour sauver des vies, de mettre en œuvre une approche communautaire pour apporter un soutien rapide et efficace pour les communautés.

Déclarée le 8 octobre, cette deuxième résurgence de la maladie à virus Ébola pour l’année 2021, a déjà infecté sept personnes dont trois enfants de moins de cinq ans dans la zone de santé de Beni, au Nord-Kivu.

Dans le cadre de sa contribution au plan de réponse à Ebola mené par le ministère de la Santé Publique congolais, l’UNICEF a déjà alloué 750 000 dollars pour répondre aux besoins critiques et ses partenaires sont sur le terrain depuis les premiers jours de l’épidémie pour fournir des services et une assistance. ACP/ODM/KJI/KMT

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet