François Kabulo Mwana Kabulo : de la parole aux actes

Kinshasa 24 mars 2023 (ACP).- Le journaliste sportif François Kabulo Mwana Kabulo fait une entrée remarquée au sein de l’exécutif congolais dont la composition a été rendue publique dans la nuit de jeudi à vendredi, sur les antennes de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC).

Après avoir longtemps tenu la chronique du sport congolais aussi bien sur les antennes de la RTNC qu’en tant que correspondant des médias internationaux, cet ancien diplômé de l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (IFASIC) siégera désormais au sein du gouvernement de la RDC, aux côtés des poids lourds de la politique congolaise qui font leur come-back au sein de cette instance. En l’occurrence les vice-Premiers ministres Jean-Pierre Bemba Gombo en charge de la Défense nationale et Vital Kamerhe en charge de l’Economie nationale.

Autre grand retour à signaler dans le gouvernement du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde réaménagé, celui de Antipas Mbusa Nyamuisi, l’un des grands leaders du Nord-Kivu resté depuis quelques années, à l’écart de la politique nationale, nommé ministre d’Etat en charge de l’Intégration régionale.

Après avoir des années durant, relayé les performances, surtout les contre-performances du sport congolais aux quatre coins du monde, en critiquant positivement et/ou négativement à temps, et parfois même à contretemps, François Kabulo est désormais confronté à la réalité sur le terrain des affaires de la gestion du sport national.

Se basant  sur l’adage selon lequel « la critique est aisée mais l’art est difficile », d’aucuns l’attendent au tournant pour voir de quoi « le journaliste » Kabulo sera capable au contact des dures réalités de la gestion quotidienne du sport en RDC. Va-t-il réussir là où des nombreux ministres qui l’ont précédé, se sont cassé les dents ? La question reste posée.

Se fondant par contre sur sa connaissance du sport congolais, non seulement en tant que chroniqueur depuis une quarantaine d’années mais aussi, pour avoir intégré à de nombreuses reprises les cabinets des Sports, François Kabulo peut représenter aujourd’hui l’homme de la situation pour le renouveau du sport national. Il mettra sans doute en jeu à cet effet, son carnet d’adresse très fourni dans le monde du sport aussi bien au pays qu’à travers le monde.

Il lui faudra cependant, garder ses distances aux champions des intrigues qui écument le ministère des Sports et certaines Fédérations depuis des lustres.

Le fait que son arrivée à la tête de ce ministère coïncide avec la première victoire des Léopards football sur les Mourabitounes de la Mauritanie (3-1) aux éliminatoires de la CAN, Côte d’Ivoire 2023, est déjà considéré comme marquant un nouveau départ pour le sport congolais, particulièrement sa vitrine la plus en vue le football. On attend désormais l’effet domino.

Les grands défis pour redorer l’image du sport

Nommé par l’Ordonnance présidentielle, le ministre François Kabulo fera face à plusieurs défis. « J’ai le devoir de redorer l’image des disciplines sportives qui peinent à retrouver ses marques. L’autre défi consistera à hausser le niveau des équipes nationales de la RDC qui a fortement baissé, avec des piètres performances aux compétitions internationales, continentale que ça soit en football, basket-ball, handball ou autre discipline sportive », a reconnu le nouveau ministre des sports et loisirs.

Le ministre François Kabulo devra également peaufiner un plan stratégique pour la formation des cadres techniques et la construction des vraies infrastructures modernes pour la réussite de cette politique.

L’autre défi sera de revoir de fond en comble la loi sportive promulguée le 24 décembre 2011 pour lui doter réellement des axes concernant surtout la professionnalisation du sport au pays pour le commencement de l’autonomisation financière de toutes les Fédérations sportives reconnues. Mettre les mécanismes de la défiscalisation du sponsoring des activités sportives pour inciter les partenaires et autres sponsors d’investir concrètement.

Les axes prioritaires du ministre Kabulo

La réhabilitation des infrastructures, la relance du sport des jeunes ainsi que l’application des résolutions issues des états généraux des sports, figurent au nombre des axes prioritaires annoncés par le nouveau ministre des Sports, François Kabulo Mwana Kabulo dont les propos ont été relayés vendredi par la RTNC.

Il a fait savoir que le sport congolais est réellement malade et il faudra une thérapie efficace afin de le permettre de connaitre sa renaissance et récupérer sa place d’antan.

« Je mesure la tâche qui m’est confiée par le Président de la République Félix Tshisekedi. Bien sûr que nous allons suivre les directives qui nous seront données par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde comme fil conducteur de l’action gouvernementale, mais nous avons une connaissance des maux qui gangrènent le sport congolais. Ainsi, nous allons travailler avec tout le monde pour essayer dans la mesure du possible, de relever ce sport qui connait actuellement le moment des turbulences », a-t-il regretté.

Et d’ajouter : « Je sais que les attentes des sportifs congolais sont nombreuses et pressantes mais je n’ai pas peur de relever le défi de remettre le sport national au niveau où il doit se trouver en Afrique. Cette tâche n’est pas d’un seul individu. C’est dans cette approche, j’en appelle à l’implication de tous : dirigeants des fédérations, sportifs, médias afin de relever ce défi »,  a-t-il conclu.

Il avait auparavant, exprimé sa gratitude au Président de la République et au Premier ministre qui ont jeté leur dévolu sur sa modeste personne pour diriger ce secteur de la vie nationale qui ne marche pas très bien pour le moment. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet