Le manque de  producteurs professionnels, un frein pour l’émergence des chanteuses congolaises

Kinshasa, 05 décembre 2023 (ACP).- Le manque de producteurs professionnels constitue un frein  pour l’émergence des chanteuses en République démocratique du Congo (RDC),  a-t-on appris mardi, au  cours d’un entretien avec une musicienne congolaise.

«Il y a un manque  de producteurs professionnels dont l’objectif est de faire la promotion des chanteuses  et de leurs œuvres. En tant que  femme dans la musique congolaise, ce n’est pas facile parce que la société nous qualifie souvent de légères. Certains producteurs non professionnels tentent de profiter de la situation pour désorienter l’objectif de cette relation qui se veut professionnelle », a déclaré Rebecca R10, chanteuse congolaise.


Face au défi de l’éclosion de son art, la chanteuse mise sur son talent pour se frayer un quartier d’estime auprès des mélomanes. «Après mon passage dans un label d’un artiste populaire du pays, je m’étais refusée d’étouffer mon art. C’est ainsi que je me suis lancée dans des productions en playback et dans les enregistrements en studio », a-t-elle fait savoir, avant de souligner : «Actuellement avec des moyens de bord, je viens de réaliser mon 5ème single ».

A la conquête d’une place dans l’arène des artistes talentueux et à succès du pays, elle puise ses assurances  dans des compositions produites d’un mélange de plusieurs genres musicaux.
«Je mixe divers genres musicaux (jazz, blues, afro, zouk, etc.) et la musique congolaise. Ce qui donne le « travelling music »,l’identité de ma musique« , a dit Rebecca R10.
Parlant de son activité actuelle, la chanteuse révèle la sortie d’un récent opus intitulé « Ozalaka wapi », titre  réalisé avec MJoe Zuka, un artiste de la province du Katanga, dans la partie sud de la RDC. «J’invite mes fans ainsi que les amoureux de la musique à soutenir mon œuvre. Ainsi, j’en appelle au soutien des artistes féminines pour que la mosaïque des voix entremêlées des hommes et des femmes, puisse rayonner dans le firmament des musiques du monde », a-t-elle lancé.

Rebecca R10 est une chanteuse congolaise qui a bâti son talent grâce à un apprentissage assidu à l’institut national des arts (INA). Elle espère recevoir les faveurs du grand public, afin de participer à la réaffirmation de l’inscription de la Rumba congolaise sur la liste du patrimoine immatériel de l’Unesco.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet