Une série de recommandations pour pérenniser le patrimoine culturel en RDC

Kinshasa, 25 Mars 2024(ACP).- Une série de recommandations ont été entamées pour pérenniser le patrimoine culturel en République démocratique du Congo, à travers la mise en place d’un inventaire national Congolais grâce à l’appui technique du Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS), a-t-on appris lundi de sources officielles.

« C’est une rencontre qui se présente dans le cadre du suivi des échanges qu’on a déjà eu, il y a deux ans avec l’ICOMOS.  On est en train d’entamer la deuxième phase d’un projet qu’on avait commencé et dont le but est de pérenniser le patrimoine culturel congolais, le valoriser et le faire connaître pour les générations futures à travers  la réalisation d’un inventaire du patrimoine culturel Congolais », a déclaré Catherine Kathungu Furaha, ministre de la culture arts et patrimoines.

Elle a fait savoir que c’est  à la demande du Comité consultatif national pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé (CCN) de la RDC que Conseil International des monuments et des sites (ICOMOS) a soumis une proposition de projet en faveur du renforcement des capacités des professionnels du patrimoine culturel du pays qui seront impliqués dans le développement d’un inventaire général du patrimoine culturel du pays.

« À la fin de notre dernière phase du projet, on avait préparé un grand rapport de travail pour Mme la ministre où on avait conclu avec 12 recommandations pour le ministère de la culture et le gouvernement qui ont été très bien prises, et donc, on est là pour les mettre en exécution », a déclaré Teresa Patricio, présidente de l’ICOMOS.

Elle a annoncé qu’un atelier de renforcement des capacités est en cours pour accompagner le comité consultatif national (CCN) ainsi que le gouvernement congolais dans la réalisation d’un certain nombre de projets.

« Pour le moment, on est en train d’organiser un atelier de renforcement des capacités pour développer les inventaires du patrimoine en RDC. Ce sont des instruments de gestion et de protection de patrimoine pour le futur », a-t-elle dit.

Dans l’essentiel de ces douze(12) recommandations en exécution pour renforcer les inventaires nationaux du patrimoine culturel quadrant avec ce projet, on peut retenir  notamment, « l’identification du patrimoine en RDC, les mécanismes pour la préparation d’un plan stratégique patrimoniale, la mise en valeur des biens culturels, une législation forte, la ratification des conventions internationales, le partage d’informations, de partenariats entre différentes plus grand nombre des spécialistes, l’élargissement de la formation et d’autres ».

Pour un système descriptif bien élaboré

Par ailleurs, il est établi dans les trois dernières résolutions de ces travaux, l’élaboration de la fiche d’inventaire et de son système descriptif, d’après la même source.

Le système descriptif comme étant un manuel destiné à guider les rédacteurs des notices et des fiches d’inventaire doivent être préparées par des responsables de l’élaboration de l’inventaire, selon les trois dernières recommandations, qui  suggèrent en plus un comité scientifique en liaison avec les responsables de l’élaboration de l’inventaire.

Créé en 1965, à Varsovie et à Cracovie en Pologne après l’élaboration de la Charte internationale sur la conservation et la restauration des monuments et des sites, dite Charte de Venise. Le Conseil international des monuments et des sites ou ICOMOS (en anglais : International Council on Monuments and Sites) est une association mondiale des professionnels qui se consacre à la conservation et à la protection des monuments, des ensembles et des sites du patrimoine culturel. ACP/BOKEME/INDOMBE

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet