Journée internationale de l’internet : un scientifique congolais interpelle les internautes sur leur responsabilité 

Kinshasa, 6 février 2024(ACP).- Un scientifique a interpelé les internautes sur leur responsabilité en République démocratique du Congo et sa planète, au cours d’un entretien mardi avec l’ACP en marge de la journée internationale de l’Internet célébrée chaque année le 6 février.

« J’interpelle chacun sur sa responsabilité en ligne et appelle à formuler des engagements pour soi, sur la République démocratique du Congo et sur la planète », a déclaré le professeur Charles Mazinga, docteur en communication de l’Université de Liege, professeur à  l’université de Kinshasa, l’UFASIC, L’INA… 

Organisée sous le thème « Connectés, engagés… et toi », M. Mazinga a  également interpeller les internautes dans la formulation des engagements vis-à-vis de soi, avant de  déplorer que cette journée ne soit pas célébrée avec faste en RDC à l’instar de la France qui commémore sa 21ème édition  de « Safer Internet Day ». Cette dernière, a-t-il dit, s’inscrit à l’agenda scolaire français et fait partie des temps forts du programme phare de lutte contre le harcèlement scolaire. 

Il a fait savoir que des actions sont mises en place tout au long de cette année scolaire notamment, la formation d’une communauté protectrice autour des élèves; la rédaction et la mise en œuvre d’un protocole de prise en charge des situations de harcèlement ; 10 heures d’apprentissages par an ; la sensibilisation des familles et des personnels et la formation d’élèves ambassadeurs.

Il a, à cet effet,  encouragé les internautes à s’engager et à passer à l’action pour être plus responsables en ligne                 

Résolution à suivre pour s’emparer sur les réseaux sociaux       

Le professeur Mazinga a invité les jeunes  à choisir l’une des trois résolutions suivantes et à s’en emparer sur les réseaux sociaux. 

Il s’agit des algorithmes qui consiste à garder le contrôle de sa vie numérique et ne pas se laisser happé par les écrans, ni dicté des contenus non désirés ;le Goat, c’est chacun de nous. A cela j’ajoute l’impact consistant à gérer, prendre conscience de l’impact écologique du numérique et savoir adapter ses usages.

« Nous devons  devenir un ambassadeur bienveillant de sa communauté en ligne, en étant respectueux, et en osant signaler le cyber harcèlement et les discours de haine », a laissé entendre le communicologue Mazinga. 

Cette journée a pour l’objectif d’offrir des outils aux familles, aux enseignants et aux jeunes pour adopter des pratiques en ligne responsables et sécurisées et développer la citoyenneté numérique. Aussi sensibiliser l’écosystème, les acteurs institutionnels et les pouvoirs publics aux enjeux de protection des mineurs en ligne. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet