Kinshasa : hausse de prix d’une botte des feuilles de manioc sur le marché

Kinshasa, 8 février 2024 (ACP).- Le prix d’une botte des feuilles de manioc cultivées à N’sele (Sud-est) de Kinshasa, en République démocratique du Congo, est passé de 3.000 FC à 5.000 FC (soit 1,85 USD) au taux de 2.700 FC sur le marché, au cours de la période allant du 24 novembre 2023 au 08 février 2024, a constaté l’ACP.

«  Une botte des feuilles de manioc en provenance de Kinkole à N’Sele  est passé de 3000 FC à 5000 FC soit 1, 85 dollar américain  au taux de 2700 FC », a dit Mme Pascaline Ngalula une maraichère trouvée sur le lieu de négoce.

Selon la même source, une botte des feuilles de la patate douce en provenance de site Ngwele connue sous le nom de « Matembele » au quartier Kingabwa dans la commune de Limete est passée de 3000 FC à 4000FC soit 1,48 dollar américain.

Cette hausse est due au caractère saisonnier et au transport des produits de cette production vers les cendres de consommation consécutive au délabrement des routes de desserte agricole à cause des pluies diluviennes qui se abattues au mois de janvier dernier.  

« Les différentes plantules ont été dévastées des champs dans les différents sites maraichères », a relevé Mme Pascaline Ngalula.

Pour Mme Emmanuella, une ménagère contactée au lieu de négoce à également soutenue qu’une botte des feuilles de « Nieutum  africanum » connue sous le nom de « Fumbwa en lingala » en provenance de la ville portuaire de Boma dans la province du Kongo Central qui était à 1.000 FC coûte actuellement 2.000 FC soit 0,74 dollar américain.

Elle a ajouté qu’une botte des fougères, connue sous le nom de «Misili»,  en provenance de la commune de Masina, est passée de 1.500 FC à 3.500 FC, soit 1,29 USD ».

Une botte des feuilles des basiliques communément appelée «Lumba-lumba» en lingala en provenance du site de Kinkole dans la commune de N’sele est passée de 500 FC à 1.500 FC, soit 0,55 dollar américain, une botte d’oseille en provenance du site agricole de Saïo dans la commune Kasa-Vubu est passée de 1.000 FC à 2.000 FC soit 0,74 dollar américain.

Par ailleurs, une botte des feuilles d’amarante, connues sous l’appellation de «Bitekuteku en Tshiluba», en provenance du Kongo centrale, est vendue aujourd’hui à 2.000 FC soit 0,74 dollar américain alors qu’elle se négociait à 1.000 FC, il y a peu, une botte des choux en provenance de la ville de Mbanza–Ngungu dans la province du Kongo Central, a coûté 2.500 FC soit 0,92 dollar américain contre 1.500 FC par le passé.

Celle des feuilles de salade en provenance de la ville de Kasangulu dans la province du Kongo central est passée de 6.000 FC à 7.500 FC, soit 2,77 dollars américains. Une botte de bourgeons d’igname, connu sous le nom de «Bandindi en Kimbala » en provenance de la ville de Kikwit  3.500 FC soit 1,29 dollar américain contre 2.000 FC.

D’autres légumes de grande consommation en baisse de prix sur les marchés

D’autres légumes de grande consommation ont, par ailleurs, connu une baisse des prix sur les marchés de Kinshasa. Il s’agit notamment des feuilles de haricots (Sampu-sampu en tshiluba)  se vend actuellement à 1.000 FC soit 0,37 dollar américain contre 2500 FC, les feuilles de Gombo en provenance du site de Kimwenza dans la commune de Mont–Ngafula qui a été vendue à 2.500 FC se vend actuellement  à 1000 FC soit 0.37 dollar américain.

L’enquête révèle, en outre, que les prix des feuilles connues sous le nom scientifique « Nieutum africanum » en provenance de la ville portuaire de Boma dans la province du Kongo central, les feuilles de Kikalakasa du quartier de Bibwa dans la commune de la N’sele sont restées stables sur les marchés et sont vendues à 1000 FC. ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet