Mbujimayi : la commune de Bipemba engagée à renforcer la sécurité et l’assainissement

Mbujimayi, 27 février 2024 (ACP). – La commune de Bipemba, l’une des cinq entités décentralisées de la ville de Mbujimayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental (centre de la RDC), s’engage à renforcer la sécurité des personnes et des biens et l’assainissement du milieu en cette saison pluvieuse, a recommandé la bourgmestre aux chefs des quartiers de sa juridiction qui doivent collaborer avec la population dans la lutte contre des maladies des mains sales, a appris mardi l’ACP des sources locales.

« Le souci en décrétant cette campagne d’assainissement dans ma commune et le renforcement de la sécurité, est de freiner la propagation de certaines maladies infantiles dont la malaria et autres des mains sales, après le constat selon lequel des immondices jonchent le long de routes ainsi que des eaux stagnantes qui favorisent la reproduction des moustiques, vecteurs de la maladie », a déclaré Mme Irène Mbalayi Malaba, bourgmestre de Bipemba.

Au cours de cette campagne, a-t-elle dit, « il sera essentiellement question aussi, de contrôler les parcelles résidentielles pour se rendre compte de la présence ou non des latrines propres, puits à ordures, douches et le désherbage des parcelles résidentielles ».

Pour ce qui est de la sécurité, il a été demandé aux chefs des quartiers de collaborer étroitement avec les éléments de la police commis aux patrouilles nocturnes et pédestres, pour permettre à la population de vaquer librement aux occupations journalières en mettant ainsi hors d’état de nuire, les brébis galeuses.

 » La population de la commune de Bipemba, l’une des plus grandes de la ville de Mbujimayi, est dépourvue des éléments de la police dans certains quartiers, d’où le plaidoyer auprès des autorités policières pour une répartition équitable des éléments patrouilleurs qui peuvent nous aider à collaborer avec nos chefs de quartiers, pour maintenir la sécurité de ce côté. Alors, nous avons mobilisé les chefs de quartiers pour qu’ils se mettent ensemble avec leurs chefs de cellules, voire quelques jeunes, avec qui ils peuvent s’associer pour vraiment maintenir la sécurité au sein de leurs quartiers », a insisté l’autorité communale.

Bipemba est l’une des cinq communes les plus peuplées de la ville de Mbujimayi. Elle compte 41 quartiers et une population constituée des agents de l’Etat, des agriculteurs et des creuseurs artisanaux de diamant. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet