RDC : Plus de 40 milliards FC arrêtés au budget 2024 pour l’Economie nationale

Kinshasa, 12 janvier 2024 (ACP).- Un montant de l’ordre de43.536.559.420 FC,  soit près de 16 millions de dollars américains de prévision budgétaire, exercice 2024, a été arrêté pour  l’Economie de la République démocratique du Congo, selon un rapport consulté vendredi par l’ACP. « Au total, 43.536.559.420 FC, soit près de 16 millions de dollars américains, au taux de change de 2650 le dollar américain, de prévision de l’économie nationale retenue pour l’exercice 2024, ont été répartis en cinq sous-secteurs », a-t-on lu dans l’annexe dudit rapport. Selon le document, dans cette prévision, le gouvernement congolais a réservé 400 millions de francs congolais, soit plus de 150 milles dollars américains pour la contrepartie des projets. Pour ce qui est du fonctionnement des ministères, le montant prévisionnel retenu est de 4.303.755.269 francs congolais, pour des justifications bien définies, à savoir ; le fonctionnement courant, l’installation de quatre directions standards et de la cellule technique d’appui et la prise en charge des dépenses du fonds de régulation économique. Au sujet des interventions économiques, sociales, culturelles et scientifiques, l’exécutif a prévu un montant de 12.235.185.288 FC, l’investissement sur  ressources propres a été levé à 3.486.825.001 FC. Quant à la rémunération, il a été réservé un montant de 23.110.783.862 FC.

4.161.293.758.551 FC pour les Finances publiques

Par ailleurs, une somme de 4.161.293.758.551 FC, soit plus d’un  milliard de dollar américain, au taux de change de 2650 le dollar américain, de prévision des Finances publiques sont répartis en douze  sous-secteurs, a rapporté la même source. Parmi les sous-secteurs, il y a la  prévision de financement des reformes pour 32.471.829.531 FC. Ceci suivant les justifications relatives à la mise en œuvre des actions retenues dans le plan d’action opérationnel 2023-2024, de la stratégie des réformes des finances publiques, de la numérisation des services impliqués dans la mobilisation des recettes publiques. Concernant la dette publique, le gouvernement  a prévu 1.1446.860.486.729 FC  avec comme justifications notamment la prise en compte de la stratégie d’apurement de la dette intérieure certifiée.  ACP/    

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet