RDC : «un mini-sommet économique» de l’innovation annoncé le 8 novembre à Kinshasa

Kinshasa, 1er novembre 2023(ACP).- Un  mini-sommet économique de l’innovation est annoncé  le 8 novembre prochain, à Kinshasa, en République démocratique du Congo, avec comme thème: «Riche Congo, pauvres congolais», a appris mercredi l’ACP des organisateurs.

«Nous nous préparons pour le lancement du mini-sommet économique de l’innovation portant comme thème: « riche Congo, pauvres congolais ». Nous parlerons de l’agriculture, l’entrepreneuriat féminin et des jeunes », a déclaré le fondateur de l’ASBL «RDC bénit Israël (RDCBI)», Albert Mbenga Ukulangai.

«Comme on s’attend au retour d’Israël en RDC, avec la réinstallation de son ambassade à Kinshasa, et que l’agriculture, est un domaine où Israël excelle, nous avons jugé utile d’aborder ce secteur en y apportant de l’innovation liée à la technologie», a dit M. Mbenga.

« Nous nous préparons pour le bon déroulement de ce mini-sommet économique, où nous allons parler entre autres,  de la chambre de commerce, l’agriculture, l’industrie, des métiers, et du réseau des hommes et femmes d’affaires amis d’Israël », a-t-il ajouté.

Selon Albert Mbenga, cette rencontre permettra de sceller un partenariat privé-privé entre les opérateurs économiques de la RDC et ceux d’Israël. «C’est dans ce cadre que  notre ASBL s’organise, d’autant plus que des partenaires d’israéliens sont déjà  bien organisés  afin que les deux parties  créent un réseau pour cimenter l’unité», a-t-il expliqué.

En en croire la même source, ce mini-sommet économique  mettra un accent particulier sur l’industrialisation de  la RDC, car, a dit Albert Mbenga,  le pays souffre. Il exporte  ses minerais  sans pouvoir  les transformer sur place, ce qui occasionne un manque à gagner  pour l’Etat, obligé d’importer à des prix élevés  des biens de première nécessité issus de ces minerais.

Il en a voulu pour preuve l’absence de transformation locale des produits agricoles faute d’industries appropriées, soulignant que leur transformation au pays créerait une chaine de valeur agricole, et des emplois.        

Outre, l’aspect économique, la RDCBI vise à célébrer l’amitié entre les chrétiens africains et les juifs en vue de promouvoir l’unité, la paix et le développement de l’Afrique. Albert Mbenga, représentant légal et fondateur de la RDCBI est un pasteur congolais établi en République Sud-africaine. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet