Emploi des jeunes en Afrique : la RDC parmi les bénéficiaires de  80.000.000 USD (OIT)

Kinshasa, 04 février 2024(ACP)-. Une somme de quatre-vingt millions USD est disponible pour financer les secteurs d’emplois de jeunes en  Afrique y compris la République démocratique du Congo, a-t-on appris samedi dans un document.

« Une somme de quatre-vingt millions USD est disponible  pour financer les secteurs d’emplois de jeunes en  Afrique dont la RDC. L’Organisation internationale du travail (OIT) finance  ainsi, les services conseils  en politique de l’emploi de jeunes, lesquels couvrent un large éventail d’activités des jeunes »,a- t-on lu dans ce  document.

« Ces services vont de l’intégration  du travail décent dans les stratégies nationales et régionales  de développement à des services juridiques sur les normes fondamentales du travail de jeunes sans compter les services des conseils sur des sujets d’intérêt spécifiques dans un pays donné d’Afrique », a-t-il ajouté.

Selon le document, de la même manière, l’OIT intervient dans le développement des compétences  et de la formation sur le  marché de travail et se concentre notamment, sur le financement de l’enseignement technique et professionnel des plus jeunes défavorisés, les programmes d’apprentissage et des services adaptés pour l’insertion professionnelle des plus jeunes défavorisés dans les Nations comme le Bénin, le Burkina Faso, les  Comores, l’ Egypte, le Libéria, la Zambie et le Zimbabwe.

« En outre, au Kenya, Sierra Leone, Somalie, Afrique du Sud, Sud Soudan, Tanzanie et Ouganda, l’OIT finance la création d’emplois, y compris les entreprises et l’appui au développement de l’esprit d’entreprise, des services de développement des affaires et des travaux publics ».

Autres domaines d’intervention de l’OIT en Afrique subsaharienne

« S’agissant d’autres domaines ou des interventions  de l’ OIT, souvent, en collaboration avec les mandats, elle intervient dans la collecte des données et d’assistance aux offices statistiques nationaux, les droits de travailleurs plus précisément les travailleurs à la migration en Mauritanie et au Sénégal », a noté la source, avant de signaler son appui à la lutte contre le pire des formes du travail des enfants voire la prévention  et la gestion du VIH/SIDA en milieu de travail, particulièrement au Kenya et au Malawi.

Par ailleurs, la source a précisé qu’à ces interventions,  l’OIT finance également le soutien des activités de jeunes maliens handicapés physiques et  plaide pour l’emploi de jeunes, en vertu  de son partenariat, à ce sujet, avec le Banque  africaine de développement (BAD) et la Commission de l’Union économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA). Ceci, dans le but d’aborder, conjointement, cette question au niveau régional et national.

Il sied de noter que la présence de la Banque mondiale et des  Nations Unies dans le réseau mondial de l’emploi est à la  base des recherches axées sur les projets ad hoc et sur l’Afrique qui ont produit le Fonds d’aide à  la jeunesse.

L’OIT est active dans la promotion et la création d’emplois des jeunes, les droits du travail ainsi que des enquêtes susceptibles de déboucher sur l’élaboration des politiques, des programmes voire un plan global devant contribuer à la base de données  mondiales  pouvant améliorer le secteur de l’emploi des jeunes de l’ Afrique subsaharienne.

ACP/KHM/CL

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet